NOUVELLES

Un attentat-suicide fait 89 morts dans un marché afghan

15/07/2014 05:03 EDT | Actualisé 14/09/2014 05:12 EDT
PAJHWOK NEWS AGENCY / AFP

Un attentat-suicide a fait 89 morts et plus de 40 blessés dans la province de Paktika, près de la frontière pakistanaise, dans l'est de l'Afghanistan. « Le nombre de victimes pourrait s'accroître », selon le porte-parole du ministère de la Défense, le général Zahir Azimi.

Le kamikaze a fait exploser son véhicule bourré d'explosifs à proximité d'une mosquée et d'un marché bondé dans le district d'Urgun, dans la province de Paktika. L'explosion a détruit une vingtaine d'échoppes où se trouvaient des dizaines de personnes. Des dizaines de véhicules ont également été soufflés par l'explosion.

La police locale avait été informée de l'imminence d'un attentat. Elle s'apprêtait d'ailleurs à prendre en chasse le véhicule au moment où il a explosé.

Plusieurs victimes sont prisonnières des décombres, selon le chef de l'administration du district d'Urgun, Reza Kharoti. « C'était une attaque très brutale contre de pauvres civils, a-t-il déclaré. Il n'y a aucune base militaire dans les environs. »

Le ministère de la Défense a dépêché des hélicoptères et des ambulances pour transporter les victimes vers la capitale de la province, Sharan.

L'attentat n'a pas encore été revendiqué, mais l'explosion s'est produite dans une portion de la frontière, entre l'Afghanistan et la région pakistanaise du Nord-Waziristan, qui s'avère particulièrement poreuse. Une offensive de l'armée pakistanaise dans cette région a poussé les talibans à se replier vers le territoire afghan.

De plus, l'attentat intervient en plein recomptage des bulletins de vote de l'élection présidentielle - élection que les talibans avaient promis de perturber - dont le résultat est controversé. Ces derniers ont toutefois publié un communiqué dans lequel ils déclinent toute responsabilité dans cette attaque.

« La vérité derrière cet attentat va apparaître après enquête, mais nous annonçons clairement que cela n'est pas le fait des moudjahidines de l'Émirat islamique d'Afghanistan », a déclaré un porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, dans un communiqué. « Les moudjahidines ne mènent pas ce genre d'attentat et ce genre d'attentat ne leur profite en rien », ajoute-t-il.

Autre attentat à Kaboul

Un autre attentat, revendiqué par les talibans celui-là, a tué deux employés du service de presse du président Hamid Karzaï, à Kaboul. L'attentat a également blessé cinq autres personnes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Al Qaeda Timeline