NOUVELLES

Une jeune maire qualifie de "ridicule" les motifs de sa condamnation

14/07/2014 09:56 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Une politicienne kurde de 25 ans, élue maire cette année, a qualifié lundi de ridicule, sa condamnation à plus de quatre ans de prison, après la publication des motifs de sa condamnation par un tribunal du sud-est de la Turquie.

Rezan Zugurli, élue en mars maire du district de Lice, a été condamnée à quatre ans et deux mois de prison pour avoir participé à trois manifestations en 2010 et 2011 en soutien aux rebelles kurdes.

Le tribunal de Diyarbakir a indiqué lundi que la jeune maire avait été condamnée après que des juges eurent estimé que les profils de son nez et de sa bouche, étaient identiques à ceux d'un manifestant pris en vidéo.

Le tribunal a estimé que les sourcils, le creux entre les lèvres supérieures et le nez, ou encore les pommettes d'un manifestant en jeans, vêtu d'une veste kaki à capuche, filmé en train de jeter des pierres sur des policiers, étaient similaires à ceux de Zugurli.

Zugurli, une universitaire, a démenti être la personne figurant sur la vidéo et avoir participé aux manifestations mentionnées.

"Cette condamnation est ridicule. Des personnes peuvent se ressembler. Je n'accepte aucune de ces accusations" a-t-elle déclaré par téléphone à l'AFP à Istanbul.

Rezan Zugurli est actuellement libre dans l'attente d'un jugement en appel.

"Je n'avais que 21 ans à l'époque, et je ne me souviens pas où j'étais lorsque la manifestation s'est tenue, mais je suis certaine de ne pas y avoir participé", a-t-elle précisé.

Rezan Zugurli a déjà purgé une peine de prison de 13 mois sur des accusations pour terrorisme pour avoir participé à une autre manifestation.

Dans cette affaire, elle a été condamnée pour avoir commis des crimes "pour le compte du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK)", mouvement interdit, qui a mené une insurrection sanglante dans le sud-est de la Turquie, pour une plus grande autonomie pour les Kurdes turcs.

Zugurli, qui représente le Parti pour la paix et la démocratie (BDP), prokurde, est devenue le plus jeune maire de Turquie après avoir recueilli 91% des voix lors des élections locales de mars.

Cette affaire intervient en dépit des initiatives prises par le parti au pouvoir du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en faveur de la minorité kurde du pays, parmi lesquelles, une vague de libération de prisonniers kurdes ces derniers mois.minori

dg/sjw/abk

PLUS:hp