NOUVELLES

Un avion militaire est abattu, Kiev accuse la Russie

14/07/2014 10:42 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

KIEV, Ukraine - Un avion militaire de transport ukrainien a été abattu, lundi, le long de la frontière avec la Russie dans l'est, et les huit personnes à bord ont réussi à s'en sortir indemnes, a affirmé le ministère de la Défense.

Des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine se sont immédiatement attribués la responsabilité de l'élimination de cet Antonov-26, mais le ministre ukrainien de la Défense, Valeriy Heletey, a soutenu que la roquette pourrait avoir été tirée à partir de la Russie.

Le ministre a affirmé que l'appareil volait à une altitude de 21 300 pieds, trop élevée selon lui pour être atteint par les armes utilisées par les séparatistes combattant les forces gouvernementales ukrainiennes.

Le porte-parole du conseil de sécurité ukrainien Andrei Lysenko a affirmé que les informations disponibles laissaient croire que la roquette était soit un missile sol-air Pantsir ou un missile tiré par un avion de la base aérienne russe de Millerovo.

Les autorités ukrainiennes avaient indiqué plus tôt que l'avion pouvait avoir eu 20 personnes à son bord.

Au cours des deux dernières semaines, le gouvernement a repris le contrôle de secteurs détenus par les rebelles prorusses, qui se sont retranchés dans leurs bastions autour des villes de l'est de Luhansk et Donetsk, deux localités comptant une importante population russe.

Les combats se sont intensifiés, lundi, autour de Luhansk, alors que les forces gouvernementales ont accentué leurs efforts pour regagner davantage de territoire des mains des rebelles. Les autorités disaient avoir repris le contrôle de plusieurs villages autour de Luhansk et rouvert un corridor vers leur aéroport civil.

Le gouvernement de Kiev persistait à dire que la Russie appuyait directement l'insurrection séparatiste entrant dans son quatrième mois à la suite de la prise par Moscou de la péninsule de Crimée.

Moscou a à son tour accusé l'Ukraine d'étendre les combats en territoire russe.

Des médias russes ont soutenu dimanche qu'un obus ukrainien avait frappé un édifice dans une ville russe à la frontière, tuant une personne et en blessant grièvement deux autres.

PLUS:pc