NOUVELLES

Quatre rhinocéros tués au Kenya, la pire attaque depuis 1988

14/07/2014 09:54 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Des braconniers ont massacré quatre rhinocéros dans une réserve du centre du Kenya, la pire attaque contre cette espèce depuis 1988 dans le pays, a annoncé lundi le Service kényan de la vie sauvage (KWS).

Le 9 juillet, deux groupes de braconniers armés ont réussi à pénétrer de nuit dans la réserve naturelle privée d'Ol Jogi, située à 225 km au nord de Nairobi, a déclaré à l'AFP le porte-parole du KWS, Paul Muya.

"Au total quatre rhinocéros ont été tués et (les braconniers) ont réussi à s'échapper avec trois cornes", a-t-il indiqué.

Il s'agit de la pire attaque contre des rhinocéros au Kenya depuis 1988, a-t-il précisé. Six animaux avaient alors été tués par des braconniers.

"Deux suspects ont été arrêtés et doivent comparaître devant la justice aujourd'hui (lundi)", a ajouté le porte-parole.

Selon le KWS, les braconniers ont tué une vingtaine de rhinocéros cette année - contre 59 l'an dernier - et il ne reste plus qu'un millier de bêtes dans le pays. Pour certains défenseurs de la nature, ces chiffres sont toutefois largement sous-estimés.

Le braconnage des rhinocéros et des éléphants a explosé au Kenya, comme dans le reste de l'Afrique, depuis la fin des années 2000, dopé par la demande asiatique en corne de rhinocéros, à laquelle sont attribuées à tort des vertus médicinales, et en ivoire, recherché pour la fabrication d'objets décoratifs.

rk-sas/tmo/sba

PLUS:hp