NOUVELLES

Libye: dix avions endommagés par les affrontements de l'aéroport de Tripoli (sécurité)

14/07/2014 11:21 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Une dizaine d'avions des compagnies publiques libyennes Afriqiyah Airways et Libyan Airlines, équipées notamment d'Airbus, ont été endommagés par les combats ayant eu lieu dimanche autour de l'aéroport de Tripoli, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité de l'aéroport.

"Au moins dix avions ont été touchés par des balles. La plupart auront besoin de maintenance, avant de pouvoir voler à nouveau", a indiqué sur place ce responsable, Al-Jilani al-Dahech, "directeur administratif de la force de sécurité de l'aéroport de Tripoli", composée essentiellement d'ex-rebelles de Zenten (ville à 170 km au sud-ouest de Tripoli).

Un photographe de l'AFP sur place a pu constater des impacts de balles de différents calibres sur plusieurs avions sur le tarmac de l'aéroport.

Des voitures calcinées étaient aussi visibles sur le parking de l'aéroport où des roquettes ont atterri la veille.

L'aéroport international de Tripoli a été fermé dimanche pour trois jours en raison d'affrontements violents.

Les violences ont été déclenchées par une attaque contre l'aéroport revendiquée par des milices islamistes déterminées à chasser les brigades de Zenten qui contrôlent plusieurs sites dans le sud de la capitale, dont l'aéroport.

L'attaque a été repoussée par les Zentanis, mais des affrontements avaient opposé les deux camps durant plusieurs heures autour d'autres sites qu'ils occupent, en particulier sur la route de l'aéroport.

Lundi, la situation était calme à Tripoli, malgré des craintes d'une reprise des affrontements, les milices islamistes se disant déterminées à chasser les Zentanis.

"Nous avons repoussé et vaincu les assaillants mais nous nous attendons à ce qu'ils attaquent à nouveau", a indiqué M. Dahech, sans autre détail.

Les affrontements de dimanche ont illustré la faiblesse des autorités, dans l'incapacité de dissoudre ou de désarmer les groupes d'ex-rebelles qui font la loi dans un pays en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Afriqiyah Airways et Libyan Airlines comptent des flottes d'une trentaine d'avions, des Airbus A320 pour la plupart.

mt-ila/feb

PLUS:hp