NOUVELLES

Les principales interventions militaires françaises en Afrique

14/07/2014 05:56 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

La France, qui a annoncé dimanche la fin de l'opération Serval au Mali et son prochain remplacement par l'opération Barkhane au Sahel, est intervenue militairement à près de quarante reprises sur le sol africain au cours des cinquante dernières années.

Ces opérations ont été menées au nom de la protection des populations civiles ou de l'application d'accords bilatéraux de défense. Après de nombreuses interventions en solitaire, la France a été à partir des années 2000 le fer de lance d'opérations aux côtés de troupes africaines, occidentales ou onusiennes.

MALI

Le 11 janvier 2013, la France lance l'opération Serval visant à stopper la progression des islamistes armés et à soutenir les troupes maliennes (déploiement de 1.700 soldats, dont 8 sont tués en un an et demi).

Dimanche, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé la fin de l'opération Serval et son remplacement dans les prochains jours par Barkhane, une opération plus large et permanente de lutte contre le terrorisme au Sahel, qui mobilisera 3.000 militaires français.

CENTRAFRIQUE

Le 5 décembre 2013, la France lance l'opération Sangaris (2.000 hommes), en appui à une force africaine, la Misca (5.800 hommes) après un vote de l'ONU donnant mandat aux forces françaises d'intervenir pour restaurer la sécurité dans un pays en proie à de graves exactions contre les civils.

L'armée française est toujours présente en Centrafrique ainsi que 5.000 soldats de la Misca, dans l'attente d'un déploiement de 12.000 Casques bleus prévu à partir de mi-septembre.

1979: Opération parachutiste française Barracuda qui conduit à l'éviction de l'empereur Bokassa.

1996-1997: Après des mutineries, l'opération Almandin assure la sécurité des étrangers et l'évacuation de 1.600 personnes, puis Paris intervient contre des mutins à Bangui après l'assassinat de deux militaires français.

2006 et 2007: Intervention dans le Nord-Est pour appuyer les troupes de Bangui face à des rebelles.

LIBYE

En février 2011, la France prend, avec la Grande-Bretagne et un soutien américain, la tête d'une mobilisation internationale contre le colonel Mouammar Kadhafi, déchu du pouvoir et tué. Des avions de combat français bombardent notamment les défenses aériennes, des dépôts de munitions et des chars libyens.

COTE D'IVOIRE

En 2002, la mission française Licorne, visant à protéger les étrangers, devient une force de réaction rapide en appui d'une opération de l'ONU.

En avril 2011, la France joue un rôle décisif dans l'arrivée au pouvoir d'Alassane Ouattara au terme de six mois de conflit avec le président sortant Laurent Gbagbo, qui refusait de reconnaître sa défaite à la présidentielle de fin 2010.

TCHAD

Le Tchad avec la base française de N'Djamena est une plaque tournante des opérations extérieures de la France en Afrique, un rôle également joué par le dispositif français stationné à Djibouti.

Après une intervention au Tibesti (1968-1972), les soldats français au Tchad ont mené notamment l'opération Manta (1983-1984) pour contrer une offensive d'opposants appuyés par la Libye. Depuis 1986, la France maintient à N'Djamena un dispositif militaire à dominante aérienne baptisé Epervier.

ZAIRE (actuelle République démocratique du Congo)

1978: 600 légionnaires sautent sur Kolwezi (sud-est) pour secourir des milliers d'Africains et d'Européens menacés par des rebelles katangais (opération Bonite).

2003: Opération Artémis en Ituri (nord-est) pour mettre fin à des massacres avant le déploiement de Casques bleus.

COMORES

1989: Des soldats français débarquent après l'assassinat du président Ahmed Abdallah et la prise de contrôle du pays par les mercenaires du Français Bob Denard, contraint de quitter le pays. En 1995, l'opération Azalée met fin à un nouveau coup d'Etat de Denard.

RWANDA

1994: De juin à août, opération militaro-humanitaire Turquoise dans le sud-ouest du pays et dans les camps de réfugiés dans l'est du Zaïre, deux mois après le début du génocide au Rwanda.

GABON

1964: Des troupes aéroportées débarquent à Libreville après une tentative de coup d'Etat.

acm-bc/kd/thm/sd

PLUS:hp