DIVERTISSEMENT

L'écrivaine sud-africaine Nadine Gordimer, prix Nobel de littérature, est morte à 90 ans

14/07/2014 09:30 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
South African writer and Nobel laureate Nadine Gordimer, delivers a speech titled "The Inward Testimony" in Calcutta, India, Monday, Nov. 10, 2008. Gordimer,is in India on an invitation from the public diplomacy division of the Indian ministry of external affairs. (AP Photo/Bikas Das)

La romancière sud-africaine Nadine Gordimer, prix Nobel de littérature 1991 et engagée dans la lutte contre l'apartheid, est morte dimanche à l'âge de 90 ans, a indiqué le cabinet d'avocats Edward Nathan Sonnerbergs.

Le cabinet a publié lundi un communiqué de la famille précisant que Mme Gordimer était morte paisiblement durant son sommeil, dans sa maison de Johannesburg.

"Ses plus grandes fiertés", rappellent ses enfants dans leur communiqué, "n'était pas seulement d'avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1991, mais aussi d'avoir témoigné (à un procès) en 1986, contribuant à sauver la vie de 22 membres de l'ANC, tous accusés de trahison".

Née le 20 novembre 1923, l'écrivain était la fille d'immigrants juifs venus d'Europe de l'Est. Sud-Africaine, elle avait toujours refusé de quitter son pays, même aux heures les plus sombres de l'apartheid, le régime de ségrégation raciale en place entre 1948 et 1994.

Auteur de quinze romans et de nombreux volumes de nouvelles, elle a ausculté les maux de sa société d'une plume sobre et sans concessions.

Depuis l'avènement de la démocratie en 1994, elle n'hésitait pas non plus, malgré son grand âge, à pointer les défauts du nouveau pouvoir des successeurs de Nelson Mandela.

liu-cpb/sba

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2014