NOUVELLES

Iran: de 11 à 21 ans de prison pour activités anti-régime sur Facebook

14/07/2014 03:26 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

Un Tribunal révolutionnaire iranien a condamné à des peines de 11 à 21 ans d'emprisonnement huit jeunes accusés d'avoir mené des activités contre le régime sur Facebook, ont rapporté lundi les médias iraniens.

Les huit jeunes, qui n'ont pas été identifiés, ont été condamnés à ces peines de prison pour "activité contre la sécurité nationale, propagande contre le régime, insultes aux valeurs religieuses et aux dirigeants iraniens", selon les médias, qui n'ont donné aucun autre détail sur ces activités.

Les condamnés vivaient dans les villes de Yazd, Chiraz, Abadan, Kerman, et Téhéran. Ils peuvent interjeter appel.

Les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter, sont interdits en Iran.

Le président iranien Hassan Rohani, un religieux modéré élu en juin 2013, prône plus de liberté dans les affaires culturelles et sociales. Mais il doit faire face à l'opposition de l'Autorité judiciaire, contrôlée par les conservateurs qui critiquent régulièrement les positions jugées trop libérales du gouvernement.

Fin mai, le site d'opposition Kaleme avait fait état de la condamnation de huit jeunes à des peines allant de 7 à 20 ans de prison pour activités anti-régime sur Facebook.

sgh/sw

PLUS:hp