NOUVELLES

GB: 1,1 md L pour équiper l'armée contre des "ennemis invisibles"

14/07/2014 07:14 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre britannique a annoncé lundi un investissement de 1,1 milliard de livres (1,38 milliard d'euros) pour renforcer les capacités de l'armée britannique contre la menace d'"ennemis invisibles", à commencer par les terroristes et cybercriminels.

"Nous équipons nos forces armées pour les conflits de ce siècle, pas ceux du précédent (...) L'ennemi peut être visible ou invisible", a déclaré David Cameron dans une tribune dans le Daily Telegraph avant une annonce officielle au salon aéronautique de Farnborough, dans les environs de Londres.

"Au 21e siècle, on ne peut défendre le royaume depuis les falaises blanches de Douvres. Les complots terroristes fomentés à des milliers de kilomètres menacent de causer des dommages dans nos rues. Lorsque des pays fragiles et sans état de droit implosent, les flux migratoires peuvent nous affecter ici", a ajouté le dirigeant conservateur.

Dans le détail, 800 millions de livres seront consacrés à un système ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) destiné à renforcer "la gamme et la flexibilité de nos options, dont celles des capacités de nos forces spéciales en réponse à la menace du terrorisme mondial et des prises d'otages", a précisé Downing Street dans un communiqué.

Les autres 300 millions de livres seront investis notamment dans un nouveau radar à balayage électronique pour l'avion de chasse Typhoon et dans l'achat du navire de patrouille brise-glace HMS Protector.

Afin de renforcer l'industrie de la défense en Grande-Bretagne, M. Cameron a annoncé par ailleurs la création à Farnborough d'un centre de solutions de défense destiné à regrouper les industriels, avec le soutien du gouvernement pour "développer les nouvelles technologies de défense du futur".

Un centre des systèmes maritimes intelligents sera en outre installé à Portsmouth (sud) pour un investissement de 4 millions de livres afin de développer des technologies pour les bateaux sans pilotes ou les sous-marins.

Ces investissements seront effectués grâce à des sommes dégagées par la politique drastique de réduction du déficit du gouvernement.

"Les faits sont les suivants : nous ne pouvons faire ces investissements que parce que nous nous sommes résolument attaqués au déficit", a martelé M. Cameron.

De quoi remonter le moral des troupes elles-mêmes soumises à une cure d'amaigrissement draconienne? Décidées en 2010, les coupes budgétaires prévoient que les effectifs de l'armée régulière passent de 102.000 à 82.000 personnes d'ici à 2020, tandis que le nombre de réservistes doit gonfler de 19.000 à 30.000.

Leur ampleur a suscité des inquiétudes dans les rangs de l'armée et au sein du parti conservateur au pouvoir.

mg/dh/abk

PLUS:hp