DIVERTISSEMENT

«Double tête d'affiche - Fashion et victime» au Zoofest : pour l'amour du public

14/07/2014 02:56 EDT | Actualisé 14/07/2014 06:35 EDT
Hadi Hassin

L’un est Algérien et a fait des études en architecture, l’autre est d’origine sénégalaise et concilie sa passion pour la scène avec son emploi dans l’automobile. Ensemble et pour quatre soirs seulement, Reda Saoui et Bruno Ly fouleront les planches de la scène de l’Espace Zoofest avec leur spectacle Double tête d'affiche - Fashion et victime présenté dans le cadre du festival d'humour montréalais.

Un parcours de guerrier

Fashion? Il s’agit de leur côté avant-gardiste, audacieux, courageux et professionnel, disent-ils. Il faut savoir en effet que les deux hommes ont déjà plusieurs années d’expérience scénique derrière la cravate. Bruno, qui a commencé dans le milieu anglophone et qui a transité par le Couscous Comedy Show a été à la tête des Mercredis 100% Humour à l'Abreuvoir en 2012-2013. Il a également participé à la dernière saison d’En route vers mon premier gala et s’est fait remarquer quelques fois lors des Soirées Juste pour rire. « Je pense même qu’une fois je suis passé sur Canal D», résume-t-il à la blague.

Reda qui est également issu du Couscous Comedy Show – c’est d’ailleurs là que les deux hommes se sont rencontrés – a fait ses débuts au théâtre et à l'improvisation au cours de ses études collégiales. On l’aura ensuite apprécié dans des soirées au pub Saint-Ciboire, à En route et à titre d’animateur des soirées C’est Ça! Comédie au Théâtre Sainte-Catherine.

Victimes? À les entendre parler de leurs débuts, pour les deux hommes qui ont préféré apprendre sur le tas plutôt que de passer par l’École nationale de l’humour, il faut croire qu’ils l’ont été. « On a appris à se connaître à coups de claques sur la gueule, avoue Reda qui ouvrait à ses débuts des soirées Open mic de slam. On vit parfois certaines situations plus difficiles et on encaisse ça. »

« Ç’a été un parcours de guerrier, témoigne Bruno. C’est encore un parcours de guerrier. Quand tu ne fais pas l’École de l’humour, tu ne passes pas par la grande porte, mais plutôt par ce qu’on appelle les fissures. Il y a des grandes personnes avec des cravates qui n’entendent pas encore que les briques sont en train de tomber. »

Programme double

Le 24 juillet prochain, à la proposition de leur ami et mentor Richardson Zéphir, les deux hommes uniront leur talent dans une formule 2 pour 1 ou deux fois trente minutes. N’étaient-ils donc pas prêts pour un 60 minutes chacun? Les deux humoristes étaient plutôt inspirés par le modèle américain, où l’optimisation du temps sur scène est une valeur sûre.

« Nous, on aime trop l’humour pour pouvoir se jeter là-dedans rapidos, explique Bruno. 60 minutes, c’est une autre étape dans la carrière d’un humoriste. Tu veux livrer quelque chose de solide et éviter qu’il y ait des longueurs. »

Les deux potes se succéderont donc sur scène avec que le meilleur de ce qu’ils ont accompli dans les dernières années, mais en amélioré bien sûr. « Un humour d’abord dérivé de nous, et ensuite de notre culture », ajoute Reda.

« Ce sera vraiment du stand-up, quoi. Je n‘aime pas les personnages. C’est moi et un micro. Histoire, prémisses, punch line, punch line, punch line », poursuit Bruno qui parlera entre autres de sa relation à l’argent et de sa perception en tant que Sénégalais qui va faire des spectacles à l’extérieur de Montréal.

Reda optera pour son rapport avec le temps, le lien qui unit l’Occident à l’Afrique et les paradoxes de la vie. Il fera même la proposition d’une nouvelle médecine douce à l’échelle internationale avec un numéro sur la gifle.

« Je ne veux pas mettre mon message devant mon humour, dit ce dernier. J’aime faire rire en premier lieu avec des sujets plus lourds en les rendant plus légers. »

Pour ce duo qui s’apporte mutuellement du support moral, conseils et une certaine singularité, l’après-Zoofest ne sera d’ailleurs pas de tout repos. Si Reda souhaite se concentrer sur un tout nouveau 60 minutes en plus de goûter à la France, Bruno entamera l’écriture et le tournage d’un nouveau projet auquel collabore Richardson Zéphir et qui devrait voir le jour au mois de septembre pour la chaîne LibTV.

« Double tête d'affiche - Fashion et victime » est présenté à l’Espace Zoofest les 24 et 25 juillet puis les 1 et 2 août.

Revoyez Reda Saoui à l'émission En route vers mon premier gala:

Revoyez Bruno Ly à l'émission En route vers mon premier gala:

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques artistes qui seront sur scène au Festival Juste pour rire 2014