NOUVELLES

Citigroup règle pour 7 milliards $ concernant les prêts hypothécaires à risque

14/07/2014 09:03 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Citigroup paiera environ 7 milliards $ dans le cadre d'une enquête sur des prêts hypothécaires risqués, du genre ayant contribué à provoquer la crise financière en 2007.

L'accord annoncé lundi survient alors que l'impasse se profilait dans les discussions entre les parties, le département américain de la Justice ayant averti qu'il poursuivrait l'une des banques les plus importantes au pays.

Le règlement, annoncé dans le cadre du dévoilement des résultats trimestriels, concerne la vente de titres composés de prêts hypothécaires risqués ayant alimenté la bulle immobilière à l'origine de la Grande Récession en 2007.

Citigroup, aux côtés d'autres institutions bancaires, a minimisé les risques de ces prêts hypothécaires en les rassemblant et les vendant à des fonds mutuels, des régimes de retraite et à d'autres banques et investisseurs.

J.P. Morgan est la seule autre grande banque américaine à avoir conclu un accord jusqu'à ce jour, bien que des informations indiquent que Bank of America est en pourparlers sur ces enjeux.

Citigroup a convenu parallèlement en avril de verser 1,13 milliard $ pour régler des litiges avec des investisseurs réclamant que le prêteur rachète des milliards de dollars en titres basés sur des prêts hypothécaires.

Selon l'entente annoncée lundi, Citigroup paierait 4 milliards $ en responsabilité civile au département de la Justice, et un autre 500 millions $ en paiements compensatoires aux procureurs généraux de l'État et à l'assurance-dépôt fédérale.

La banque fournira 2,5 milliards $ en aide aux clients, qui inclura le financement pour la construction et la maintenance de logements abordables, de même que des conditions assouplies sur les hypothèques.

Citigroup enregistrera au deuxième trimestre une charge avant impôts d'environ 3,8 milliards $ attribuable à cette entente.

La banque a fait état lundi d'un bénéfice net en recul pour ce trimestre. La charge a réduit le bénéfice de Citigroup à 181 millions $, comparativement à 4,18 milliards $ un an plus tôt.

Sur une base par action, le bénéfice net a été de trois cents, comparativement à 1,34 $ lors du deuxième trimestre de l'exercice précédent. En excluant les charges et un gain comptable, le profit a crû d'un pour cent, à 3,93 milliards $, ou 1,24 $ par action.

Les revenus se sont élevés à 19,4 milliards $, excluant le gain comptable, alors qu'ils avaient été de 20 milliards $ un an plus tôt.

PLUS:pc