NOUVELLES

Cameron procède à un mini-remaniement, à dix mois des élections

14/07/2014 03:26 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre britannique David Cameron procédait lundi à des changements au sein de son gouvernement, qu'il entend mettre en ordre de bataille à dix mois des élections législatives de mai 2015.

Parmi les partants figure selon les médias un vétéran de la politique et pro-européen convaincu, Kenneth Clarke, qui doit démissionner de son poste de ministre sans portefeuille.

Cette figure du parti conservateur de 74 ans a occupé de hauts postes ministériels sous Margaret Thatcher et John Major, notamment celui de l'Intérieur ainsi que de l'Economie et des Finances.

Ses positions favorables à l'Union européenne divergent de celles de nombreux Tories, dont l'euroscepticisme est galvanisé par les récents succès électoraux de l'Ukip.

Le ministre chargé du Pays de Galles, David Jones, a par ailleurs annoncé avoir été congédié du gouvernement de coalition.

"Le Premier ministre remanie l'équipe et m'a demandé de démissionner", a-t-il déclaré, assurant "totalement comprendre sa décision".

Selon les médias, David Cameron devrait rajeunir et féminiser un gouvernement dont les plus hauts postes restent, à l'exception de Theresa May à l'Intérieur, occupés par des hommes. Les poids lourds ne devraient toutefois pas changer.

Selon la BBC, la liste des partants devait être annoncée lundi tard dans la soirée. Interrogé, un porte-parole de Downing Street s'est refusé à tout commentaire.

Le dernier sondage de l'institut YouGov paru dimanche donne l'opposition travailliste à 38% d'intentions de vote devant les Conservateurs (33%) et l'Ukip en troisième position, devant les Libéraux-démocrates, qui sont partenaires des Tories au sein de la coalition gouvernementale.

alm/jeb

PLUS:hp