NOUVELLES

Une attaque de membres présumés de Boko Haram fait 38 morts au Nigéria

14/07/2014 09:29 EDT | Actualisé 13/09/2014 05:12 EDT
Getty
TO GO WITH AFP STORY BY AMINU ABUBAKAR View taken on August 6, 2013 of a burnt student hostel in the Government Secondary School of Mamudo in northeast Nigerian Yobe state where Boko Haram gunmen launched gun and explosives attacks on student hostels on July 6, killing 41 students and a teacher, the group's dealiest in its wave of attacks on schools as part of its armed campaign to establish an Islamic state in the West African nation. AFP PHOTO / AMINU ABUBAKAR (Photo credit should read AMINU ABUBAKAR/AFP/Getty Images)

Au moins 38 personnes ont été tuées lors d'une attaque de membres présumés du groupe islamiste Boko Haram contre un village dans le nord-est du Nigeria, suivie d'un bombardement contre des villageois en fuite pris par l'armée pour des insurgés, ont indiqué lundi des habitants sur place.

L'attaque survenue à Dille, dans le district d'Askira Uba, à 200 km de la capitale régionale de Maiduguri, dans la nuit de dimanche à lundi, a provoqué l'incendie de tout le village, dont trois églises, ont précisé les témoins.

Plusieurs dizaines d'hommes en armes à bord de véhicules tout-terrain ou sur des motos ont donné l'assaut au village depuis la forêt voisine de Sambisa, où ils avaient installé leur campement.

"Nous avons perdu 38 personnes dans des attaques de Boko Haram et des bombardements de l'armée contre des habitants fuyant le village", a indiqué un témoin, Michael Umaru Jar.

Selon lui, les hommes de Boko Haram sont arrivés dimanche soir et ont ouvert le feu contre les villageois à l'aide de fusils, de grenades et d'explosifs.

Les attaques de Boko Haram, quasi-quotidiennes dans cette région, ont fait au moins 2.500 morts depuis le début de l'année.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les mouvements islamistes en Afrique
Ce que vous devez savoir sur Boko Haram