NOUVELLES

Tempête Arthur: moins de 4400 pannes de courant au Nouveau-Brunswick

13/07/2014 02:56 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

HALIFAX - Tous les résidants de la Nouvelle-Écosse ont retrouvé le courant, une semaine après le passage dans la région de la puissante tempête post-tropicale Arthur.

Toutefois, près de 4400 résidences et immeubles commerciaux au Nouveau-Brunswick étaient toujours privés d'électricité dimanche soir.

La plupart des pannes de courant sévissaient à Fredericton, où près de 3500 clients étaient sans électricité vers 22h30, heure des Maritimes.

Énergie NB affirmait sur son compte Twitter, dimanche après-midi, avoir rétabli le courant chez plus de 95 pour cent de ses clients qui ont été affectés par les pannes.

De plus, l'organisme souhaitait la bienvenue à neuf nouvelles équipes d'Emera Maine/Bangor Hydro sur les réseaux sociaux en soirée. Les renforts arrivaient de la Nouvelle-Écosse.

Le porte-parole d'Énergie NB, Bob Scott, a affirmé que la compagnie espérait avoir rebranché 99 pour cent des clients d'ici mardi. Il a soutenu que les 300 équipes sur le terrain «se dirigeaient assurément dans la bonne direction», ajoutant que le plus important était d'agir de «manière très sécuritaire».

M. Scott a indiqué que plusieurs grands arbres étaient tombés à Fredericton, ce qui a eu pour effet d'emmêler les lignes de transmission.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, avait qualifié vendredi d'«inexcusable» la réponse de la Nova Scotia Power à la tempête Arthur. Il a annoncé que le Conseil d'examen et des services publics se pencherait sur la réponse de la société aux pannes, incluant la préparation aux tempêtes, le nombre d'employés, la gestion de la flore, les communications et l'état des infrastructures de distribution et de transmission.

Plus tôt cette semaine, le chef de la direction de Nova Scotia Power Bob Hanf s'est excusé pour des problèmes de communication des évaluations de temps requis pour rétablir le courant sur son site Web et à son centre d'appel. M. Hanf a aussi salué vendredi l'annonce par le gouvernement de l'examen des pratiques de la société.

Au plus fort de la tempête, plus de 250 000 clients étaient sans électricité.

PLUS:pc