NOUVELLES

Mondial-2014/Tops et flops: L'Argentine peut maudire Higuain

13/07/2014 06:08 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

En manquant une occasion en or en première période, l'attaquant argentin Gonzalo Higuain a grandement contribué à l'échec de son équipe dimanche en finale du Mondial-2014 contre l'Allemagne (1-0, a.p.), guère aidée également par un Lionel Messi bien muselé.

Les Tops

Sergio Romero: Le héros de la demi-finale contre les Pays-Bas est en pleine confiance depuis ses deux arrêts lors de la séance des tirs au but et cela s'est vu, malgré le but encaissé en prolongation par Mario Götze sur lequel il ne peut rien (113e). Vigilant sur un tir de Thomas Müller, annulé pour hors-jeu (37e), il a annihilé sans problème une tentative trop molle de Tony Kroos (44e), une tête de Miroslav Klose (59e) et une grosse occasion d'Andre Schürrle en prolongation (91e). Fébrile au premier tour, il était accompagné par la baraka depuis son exploit de mercredi, à l'image de cette tête sur le poteau de Benedikt Höwedes (45e+2). Mais la doublure de Monaco a concédé ce but qui fait mal et change tout.

Martin Demichelis: Sans être spectaculaire et malgré un manque de vitesse évident à son âge (33 ans), il a été très précieux en défense par son sens du placement, surtout en fin de rencontre. Il a toujours aussi ce petit brin de vice qui fait les bons arrières. Repêché in extremis dans la liste des 23 et devenu titulaire seulement à partir des quarts de finale, l'ancien joueur du Bayern Munich a solidifié un secteur qui a particulièrement tangué au premier tour. Götze le devance sur le but fatidique mais l'erreur venait du côté droit.

Ezequiel Lavezzi: L'attaquant Parisien, devenu titulaire après la blessure de Sergio Agüero contre le Nigeria (3-2) au premier tour, ne manque pas d'envie et d'engagement et l'a encore montré en réussissant 45 très belles premières minutes. Il a notamment souvent combiné avec Lionel Messi et fait mal par ses accélérations en provoquant beaucoup de fautes allemandes. Pourquoi Alejandro Sabella a-t-il décidé de le remplacer par Agüero à la pause? Ce choix a paru assez curieux. L'Argentine l'a peut-être payé cash.

Les Flops

Javier Mascherano: Toujours là pour couper les trajectoires, il n'a tout de même pas eu son influence habituelle sur le jeu de son équipe, longtemps privée de ballons et dominée dans la possession par la Nationalmannschaft. Il a même failli coûter très cher à son équipe sur une passe mal dosée en fin de première période (40e). Au total, son rendement a été minime et il a été globalement assez décevant.

Sergio Agüero: Entré en jeu à la place de Lavezzi, l'attaquant de Manchester City n'a rien montré et a erré sur le terrain. Visiblement à court de forme après sa blessure à la jambe gauche malgré son retour à la compétition à la fin de la demi-finale, il n'a jamais fait les bons choix ni réussi à faire la différence. De quoi s'interroger sur la décision de Sabella de sortir l'incisif Lavezzi.

Lionel Messi: La star argentine est passée à côté de son match. Malgré quelques déboulés en première période, il n'a jamais fait la différence, soit par maladresse, soit en raison de la vigilance de la défense et du milieu allemands. Messi n'aura donc pas égalé Diego Maradona en soulevant cette Coupe du monde qui échappe à l'Argentine depuis 1986.

Gonzalo Higuain: Il a terminé sa Coupe du monde comme il l'avait commencée, avec la tête dans le sac. Son but en quart de finale contre la Belgique (1-0) n'était donc qu'une illusion. Sa finale a ainsi très mal débuté avec une énorme occasion totalement gâchée, seul devant Manuel Neuer après une tête en retrait de Tony Kroos (20e). Et quand il a marqué, il était hors-jeu (30e). Il a aussi pris un énorme tampon, très limite, de la part du gardien allemand (57e). Quatre ans après avoir inscrit quatre buts en Afrique du Sud, il quitte le Brésil sur un maigre bilan (1 but).

kn/fbx

PLUS:hp