NOUVELLES

Les marchés publics sont de plus en plus nombreux au Québec

13/07/2014 01:15 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

Les marchés publics gagnent en popularité un peu partout au Québec depuis quelques années. Leur nombre a presque doublé depuis 2005, passant de 60 à une centaine.

Dans la région de Québec seulement, cinq nouveaux marchés ont vu le jour au cours des dernières années. C'est le cas du marché public Faubourg en saveurs, situé sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste, qui en est à sa deuxième année d'existence.

Le marché public Faubourg en saveurs a été inauguré aujourd'hui et il aura pignon sur rue sept dimanches pendant la saison estivale. Déjà à l'ouverture en matinée, une cinquantaine de citadins étaient présents pour venir s'approvisionner en produits maraichers et en produits du terroir, entre autres.

La population peut également parfaire ses connaissances en matière d'agriculture urbaine et s'entretenir directement avec les producteurs.

Macarena Silva, coordonnatrice du marché public Faubourg en saveurs, explique que les gens viennent chercher beaucoup plus que des denrées alimentaires dans les marchés publics.

Ils sont également à la recherche d'une expérience et d'un contact privilégié avec les producteurs locaux. Les gens veulent « avoir une bonne relation avec les producteurs [...] C'est un lieu de rassemblement », dit-elle.

Plusieurs autres marchés publics ont vu le jour récemment dans la région de Québec, notamment à Lévis, dans le quartier Saint-Sauveur de même qu'à Limoilou.

Du côté de Limoilou, les organisateurs du marché public disent avoir répondu à une demande de la population, qui réclamait la mise sur pied d'un tel projet.

« C'est un sentiment qu'on sentait auprès de la population. Les gens en parlaient beaucoup à Limoilou [...] Donc on s'est regroupé quelques citoyens ensemble, qui avaient envie d'avoir un marché public, de commencer cette initiative-là », explique Jeanne Marcotte, présidente du Collectif Rutabaga, l'organisme qui a chapeauté la mise sur pied du marché public de Limoilou.

Ce dernier se tiendra sur une partie de la 3e Avenue durant tous les dimanches d'août et de septembre, de 11 h à 14 h.

Trouver des producteurs, un beau défi

Si plusieurs consommateurs se réjouissent de la multiplication des marchés publics au Québec, force est de constater que leur apparition pose parfois un beau problème pour certains gestionnaires de marché.

En effet, quelques marchés peuvent parfois éprouver de la difficulté à trouver des producteurs, car ces derniers sont de plus en plus courtisés

« Ç'a été un défi de trouver des producteurs qui étaient intéressés, parce que les producteurs, avec l'explosion des marchés publics à Québec, ils sont sollicités vraiment de toutes parts », a constaté Jeanne Marcotte au sujet du marché public à Limoilou.

« Ç'a été un défi, mais on a réussi à trouver des producteurs intéressés », tient-elle tout de même à préciser.

INOLTRE SU HUFFPOST

Faire son épicerie dans le Nord