NOUVELLES

Le renflouement du Costa Concordia, un défi démesuré

13/07/2014 10:00 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

Des milliers de tonnes d'acier et de ciment, des grues, des caissons flottants faits sur mesure: le renflouement du Costa Concordia dépasse par sa démesure tous les sauvetages connus de navires.

- Dimensions de ce géant des mers avant le naufrage:

114.000 tonnes, 290 mètres de long, 35 mètres de large, 57 mètres de haut, le Concordia était haut comme un immeuble de onze étages et grand comme trois terrains de football.

Il comprenait quatre piscines et le plus grand centre de spa sur un paquebot de croisières. Il y avait une piste de jogging, un terrain de basket et des courts de tennis.

le navire avait neuf ponts et quantité de boutiques, un cinéma, un casino et 13 bars.

- Plus de 500 personnes de 26 nationalités différentes ont travaillé sur le projet, dont 120 plongeurs sous-marins qui ont effectué plus de 15.000 immersions, ainsi que des soudeurs, charpentiers, pilotes de bateau, ingénieurs, biologistes et 60 experts en renflouage ("salvage masters") et logistique navale.

- Pour toutes les opérations de rotation et renflouement, plus de 30.000 tonnes d'acier, soit quatre fois le poids de la Tour Eiffel, auront été nécessaires.

- Le navire est actuellement échoué droit sur des rochers, après une opération de rotation de sa coque sans précédent. Il était auparavant incliné à 65 degrés sur son flanc droit. En prévision de son redressement à la verticale, un fond artificiel a été créé avec près de 1.200 sacs de ciment qui pèsent plus de 16.000 tonnes. Le reste de l'immense coque repose sur six plateformes qui, mises côte à côte, mesurent autant qu'une fois et demi un terrain de football. Elles sont soutenues par 21 piliers d'un diamètre de 1,60 m, enfoncés à une profondeur de 9 mètres dans le sol granitique.

- 56 chaînes d'acier (58 mètres de long et 26 tonnes chacune), enserrent le navire comme un carcan, et sont reliées à des tourelles qui servent à consolider le navire.

- Une trentaine de caissons géants ont été installés tout autour de la coque pour, une fois remplis d'air, permettre le renflouement du navire, selon le principe d'Archimède. Ils permettront aussi de le stabiliser pendant sa traversée vers Gênes.

- Pour permettre l'évacuation de l'eau des ponts du navire, la coque sera légèrement inclinée vers bâbord (gauche) et l'arrière, pendant le renflouement.

- Pour bloquer la proue du navire, les ingénieurs lui ont préparé une sorte de minerve géante basée sur deux caissons d'acier épousant la forme de la coque, reliés entre eux par d'énormes tubes, le tout pesant 1.700 tonnes, sept fois et demi le poids de la Statue de la Liberté.

- Au total, quatre gros remorqueurs seront utilisés pour la manoeuvre et le positionnement du navire avant son départ prévu pour Gênes le 21 juillet.

- Une dizaine d'embarcations accompagneront le paquebot lors de sa traversée méditerranéenne longue de 280 km. Ils transportent de quoi faire face à une éventuelle situation de fuite de liquides toxiques depuis le paquebot.

- Coût total de l'opération: environ un milliard d'euros, selon l'Américain Carnival, propriétaire de Costa, qui paie l'addition. Quelque 100 millions supplémentaires sont prévus pour le démantèlement du géant des mers.

fka-ob/glr

SOCIETE DE LA TOUR EIFFEL

CARNIVAL CORPORATION

PLUS:hp