NOUVELLES

Le meurtre de quatre musulmans provoque des émeutes en Inde

13/07/2014 09:37 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

GAUHATI, Inde - La police a tiré des balles de caoutchouc et utilisé des matraques pour disperser plusieurs centaines de manifestants qui protestaient contre l'enlèvement et le meurtre de quatre commerçants musulmans, au nord-est de l'Inde.

Les manifestants avaient défié un couvre-feu et battu un officier de police dans le district de Baksa, dans l'État d'Assam, a indiqué le magistrat Vinod Seshan. Les villageois sont ensuite retournés chez eux alors que l'armée et la milice patrouillaient les rues.

Les commerçants ont été enlevés vendredi. Les cadavres ont été découverts dimanche. Personne n'a revendiqué les meurtres.

Les tensions ethniques sont élevées dans cette région de l'Inde. En mai, 45 personnes ont été tuées après que des membres de la tribu Bodo eurent incendié des résidences où vivaient des musulmans et fait feu sur des civils.

Les Bodos accusent les musulmans d'entrer illégalement en Inde en franchissant la frontière avec le Bangladesh.

Une faction du Front national démocratique du Bodoland, un groupe qui réclame un État pour les Bodos depuis plusieurs décennies, a nié les accusations policières le désignant comme le responsable de l'enlèvement des quatre commerçants.

La faction a affirmé, par voie de communiqué, que les enlèvements étaient liés à des disputes locales.

PLUS:pc