NOUVELLES

Goetze marque à la 113e et l'Allemagne triomphe à la Coupe du monde

13/07/2014 05:50 EDT | Actualisé 12/09/2014 05:12 EDT

RIO DE JANEIRO - Mario Goetze a marqué à la 113e minute et l'Allemagne a défait l'Argentine 1-0 en finale de la Coupe du monde, dimanche, alors que la Mannschaft a triomphé pour la quatrième fois de son histoire à la grande fête du soccer.

Andre Schuerrle a fait une montée assurée sur le flanc gauche et a remis d'une belle touche à Goetze. Ce dernier a parfaitement amorti le ballon avec sa poitrine avant d'y aller, au vol, d'une frappe aussi nette qu'implacable du pied gauche, battant le gardien Sergio Romero à sa gauche.

Scénario hollywoodien en quelque sorte, Goetze avait été inséré dans le match après 87 minutes, en remplacement de Miroslav Klose.

Avec une minute à jouer, un coup franc de Lionel Messi est allé bien au-dessus du filet, comme dernier espoir des Argentins.

La Mannschaft avait déjà remporté la Coupe du monde en 1954, 1974 et 1990 - dans ce dernier cas, deux ans avant la naissance de Goetze en Bavière.

«C'est incroyable ce que nous avons réalisé, a affirmé le capitaine allemand, Philipp Lahm. Nous nous sommes améliorés tout au long du tournoi et n'avons jamais laissé tomber, même quand les choses n'allaient pas comme nous le voulions. Nous sommes restés fidèles à notre plan et à la fin, nous sommes devenus les champions du monde.»

Le pays n'avait pas mérité de titre majeur depuis l'Euro de 1996. Les Allemands ont perdu la finale du Mondial de 2002 contre le Brésil, pour ensuite être écartés en demi-finales en 2006 et 2010.

«C'est fabuleux, a dit le gardien vainqueur Manuel Neuer, qui a mérité le Gant d'or. Nous avons acquis cette victoire d'une façon magnifique. Il faudra bien arrêter de célébrer à un moment donné, mais nous allons quand même nous réveiller avec le sourire.»

Les Argentins étaient à la recherche d'une troisième consécration à la Coupe du monde, après celles de 1978 et 1986.

«C'était notre chance... nous y croyions vraiment, a dit le mileu de terrain Javier Mascherano, des Argentins. Nous n'avons pas réussi. C'est une grande douleur que nous devons accepter, tout en gardant la tête haute. Nous voulions remporter la Coupe pour l'Argentine.»

Rodrigo Palacio avait le triomphe au bout du pied à la 98e, mais son lob d'une courte distance est tombé à la droite du but de Neuer.

Sergio Aguero a obtenu une belle occasion sur le flanc gauche à la 93e, mais son tir a manqué de précision.

Trois minutes après le début de la deuxième demie, Messi a raté de très peu à la gauche du filet, avec une frappe au ras du sol.

La première moitié du match a offert peu de chances de marquer mais à la 37e, Romero a dû être vigilant sur un tir de qualité de Schuerrle.

Messi a obtenu le Ballon d'or pour sa tenue pendant le tournoi, mais il aura fait peu de bruit dans le match ultime.

Il a fait sentir sa présence quelques fois, mais les Allemands l'ont neutralisé la plupart du temps. Et pour certains, le résultat pour l'Argentine le cantonnera dans l'ombre de Diego Maradona, qui a mené les siens à la grande victoire en 1986.

La rencontre a été disputée devant 74 738 personnes au Stade Maracana.

Dans l'assistance se trouvaient notamment la top-modèle Gisele Bundchen et son mari Tom Brady, le quart des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Avant le match, Bundchen a procédé au dévoilement du trophée en compagnie de Carles Puyol, qui a brillé pour les Espagnols quand ceux-ci ont gagné le Mondial en 2010.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a assisté au match aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel et du président russe Vladimir Poutine.

C'est en Russie que sera présenté le prochain Mondial, dans quatre ans.

PLUS:pc