NOUVELLES

Un homme pourrait être accusé en lien avec un incendie à l'Hôpital de Granby

12/07/2014 07:56 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un homme arrêté en lien avec un incendie suspect survenu à l'Hôpital de Granby, samedi après-midi, pourrait être formellement accusé lundi.

Christine Coulombe, porte-parole de la Sûreté du Québec, a confirmé qu'un homme de 26 ans a été interrogé par les enquêteurs de la SQ samedi soir, et qu'il demeurait détenu après avoir comparu par voie téléphonique. Le suspect doit comparaître devant un juge au palais de justice de Granby, lundi, et il pourrait faire face à des accusations d'incendie criminel sans se soucier de la vie, a précisé la porte-parole de la SQ.

Tout en se faisant avare de détails au sujet du sinistre, Mme Coulombe avait confié, plus tôt samedi, que des indices sur place laissaient croire qu'il s'agissait d'un incendie criminel.

L'homme avait été intercepté par des policiers de la ville de Granby, quelque deux heures après l'incendie, qui avait forcé l'évacuation de près de 100 patients, qui n'ont toutefois pas été blessés.

Au centre hospitalier, Denis Dubé, directeur des communications, a précisé que le service des incendies avait reçu l'alarme à 13 h 13 et que 94 patients ont été affectés, répartis sur cinq étages, car des odeurs de fumée y étaient perceptibles.

Selon M. Dubé, six patients, dont une dame enceinte, ont été déplacés dans deux hôpitaux de la région, ceux de Bromont-Missisquoi-Perkins et de Saint-Hyacinthe, parce que leur état de santé nécessitait des soins particuliers. Les autres ont été transférés sur d'autres étages et même dehors, le temps que les autorités s'assurent que tout soit en règle à l'intérieur de l'établissement.

En début de soirée samedi, M. Dubé a confirmé que la situation était revenue à la normale à l'intérieur de l'hôpital et que les patients avaient commencé à réintégrer leur chambre respective vers 16 h 30.

PLUS:pc