NOUVELLES

Présidentielle afghane: accord sur un audit de tous les votes du 2e tour (Kerry)

12/07/2014 02:31 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Un accord a été conclu samedi entre les deux candidats à la présidentielle afghane Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, qui se disputaient la victoire sur des soupçons de fraude, en vue de réaliser un audit de l'ensemble des votes exprimés au second tour du scrutin le 14 juin.

"Les deux candidats se sont engagés à participer et à attendre les résultats du plus vaste audit possible. Chaque vote exprimé sera audité, l'ensemble des huit millions" de votes, a dit M. Kerry après deux jours de pourparlers à Kaboul avec les deux candidats et d'autres responsables afghans.

"Le gagnant sera le nouveau président et formera immédiatement un gouvernement d'unité nationale", a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

L'audit sera réalisé à Kaboul et commencera dans les 24 prochaines heures. Les bulletins de votes seront acheminés à Kaboul par la force de l'Otan en Afghanistan, selon M. Kerry.

La formule retenue devrait prendre du temps et retarder l'investiture du nouveau président qui devait se dérouler le 2 août.

"Nous pensons que ce processus va prendre quelques semaines", a dit M. Kerry ajoutant que la mission de l'ONU en Afghanistan, qui participait aux négociations, a demandé aux Afghans de repousser la date de l'investiture.

Cet accord intervient près de 48 heures après l'arrivée de M. Kerry sur le sol afghan pour des pourparlers avec les deux rivaux, qui s'accusaient mutuellement d'avoir bénéficié de bourrages d'urnes massifs. L'ambassade des Etats-Unis a été le théâtre vendredi et samedi d'intenses négociations entre les deux candidats et leurs équipes.

M. Kerry a longuement discuté à plusieurs reprises avec les deux prétendants, puis avec le président sortant Hamid Karzaï, ainsi que d'autres responsables afghans.

M. Kerry, qui est attendu à Vienne pour d'importantes discussion sur le nucléaire iranien, a dû prolonger son séjour à Kaboul.

Le contentieux entre les deux candidats avait pris une tournure alarmante lundi lorsque M. Ghani a été donné vainqueur lors de l'annonce des premiers résultats avec 56,4% des voix, loin devant M. Abdullah (43,5%).

Ce dernier était arrivé largement en tête du premier tour le 5 avril (45% des voix contre 31,6% à M. Ghani) et estime s'être fait voler l'élection à cause de la fraude.

jkb-emp/mr

PLUS:hp