NOUVELLES

Mondial-2014 - Schweinsteiger: "J'y ai toujours cru"

12/07/2014 02:09 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Bastian Schweinsteiger, milieu de terrain qui évolue depuis 10 ans en équipe d'Allemagne, a "toujours cru" qu'il disputerait une finale de Coupe du monde comme dimanche contre l'Argentine.

Q: L'équipe arrive-t-elle à son meilleur niveau contre l'Argentine ?

R: "Oui, absolument. On est en très bonne condition, y compris après le match contre le Brésil. Mais on sait mettre les choses à leurs places, il y avait des circonstances, la blessure de Neymar, l'absence de Thiago Silva, et on a senti la pression qui pesait sur eux. Nous savons que nous pouvons jouer très bien, il faut le démontrer à nouveau. Nous avons hâte de jouer. Nous n'avons pas la pression. Même si un seul de nos joueurs a disputé une finale de Coupe du monde, Miroslav Klose en 2002, nous avons beaucoup de joueurs qui évoluent déjà à haut niveau et ont disputé des finales de clubs et des gros matches. Quand l'arbitre donnera le coup d'envoi, il faudra se concentrer sur ce qui nous rend fort, sur notre mental. Tout ce qu'il y aura autour, il faudra essayer de le... voir, mais de le tenir à distance, la tête ne devra penser qu'à jouer au foot. L'Argentine est une très très bonne équipe qui mérite d'être en finale, avec des joueurs de classe mondiale comme Messi, Di Maria, Kun Agüero ou Mascherano qui mène l'équipe comme un chien de garde. Ce ne sera sûrement pas facile pour nous, mais je suis convaincu que si on emploie nos qualités, avec l'intelligence nécessaire, nous pourrons battre une équipe d'une telle classe mondiale".

Q: Avez-vous toujours pensé possible d'aller en finale ?

R: "J'y ai toujours cru, parce que j'ai vu les joueurs qu'on avait et ce qu'il était possible de faire. J'ai été blessé plusieurs fois cette saison, au genou à la fin, et je suis donc très heureux du déroulement. Le sélectionneur a fait à 100% les bons choix, et pour moi c'était parfait parce que j'ai eu du temps pour me préparer à 100%. Mon entrée contre le Ghana s'est très bien passée. Nous avons déjà perdu des finales, mais avec les Munichois on en a gagné une très grande (Ligue des champions en 2013, ndlr). Je sais comment ça marche au haut niveau, comment on gagne une telle compétition, c'est pourquoi je suis très confiant et ai hâte d'être au match de demain".

Q: De quel changement au sein de la sélection êtes-vous le plus fier ?

R: "Beaucoup de joueurs étaient déjà là en 2010, et on sent que les joueurs ont accumulé de l'expérience. Depuis 2005, on est toujours allé en demi-finales, les joueurs évoluent au haut niveau en club, et nous ces dernières années au Bayern nous avons joué plusieurs fois la finale de Ligue des champions. On change: depuis 10 ans on a avancé techniquement tout en gardant nos vertus allemandes, c'est un très bon mélange. On a joué beaucoup de demi-finales, mais l'équipe s'est consolidée, l'esprit d'équipe est remarquable. Pour demain, j'ai un bon sentiment, mais il faut mettre sur le terrain nos capacités, sinon on n'y arrivera pas, mais je suis sûr qu'on va le faire".

Propos recueillis en conférence de presse

ybl/dhe

PLUS:hp