NOUVELLES

USA: un Américain d'origine indienne plaide coupable de soutien à Al-Qaïda

11/07/2014 06:07 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

Un Indien naturalisé américain a plaidé coupable vendredi de soutien matériel à une organisation terroriste, en l'occurrence Al-Qaïda, le Front Al-Nosra en Syrie et les islamistes shebab en Somalie, a annoncé le parquet de Floride (sud-est), où il a comparu.

Gufran Ahmed Kauser Mohammed, 31 ans, avait plaidé non coupable en août 2013 lors de sa mise en accusation formelle, mais il s'est ravisé vendredi devant une juge fédérale de Miami. Il encourt désormais 15 ans de prison et connaîtra sa peine le 24 octobre, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Il avait été arrêté en août 2013 à Dammam, en Arabie saoudite, où il vivait avec sa femme et sa fille, selon des documents judiciaires.

Selon l'acte d'inculpation, qui date de mai 2013, Mohammed a fait plusieurs transferts de fonds en Afrique orientale avec l'objectif de soutenir les shebab somaliens, puis à un agent du FBI sous couverture en pensant avoir à faire à un recruteur, fournisseur et leveur de fonds pour le Front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie.

Il avait été inculpé en même temps qu'un Kényan, Mohamed Hussein Said, qui servait d'intermédiaire entre les shebab et Mohammed.

Leur procès devait s'ouvrir en mai 2015. Mais Said comparaîtra seul, Mohammed ayant plaidé coupable.

Les deux acolytes s'étaient rencontrés en Arabie saoudite en mai 2011 et les transferts d'argent de Mohammed à Said avaient, sur la période de juin à septembre 2011, dépassé les 11.000 dollars à destination des shebab.

Mohammed avait ensuite effectué des virements d'un total d'environ 10.000 dollars qu'il pensait voir parvenir à Al-Qaïda en Syrie, de juin à décembre 2012.

Les deux accusés avaient en outre exprimé leur soutien à Al-Qaïda et Al-Nosra, en recrutant et déplaçant des combattants shebab aguerris sur le conflit en Syrie, selon le même communiqué.

chv/sam

PLUS:hp