NOUVELLES

Tunisie: heurts avec la police lors d'une manifestation contre une décharge

11/07/2014 12:28 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

Des heurts ont opposé vendredi la police tunisienne à des habitants de Guellala, sur l'île de Djerba (sud), qui protestaient contre la réouverture d'une décharge fermée depuis 2012, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Les habitants de Guellala exigent la fermeture définitive de cette décharge qu'ils rendent responsable d'une prolifération de maladies, des moustiques et d'odeurs nauséabondes.

Les protestataires ont bloqué l'entrée de la décharge et empêché des camions-poubelles d'y accéder, avant de tenter de mettre le feu aux locaux de l'administration de la décharge, selon un communiqué du ministère.

Ils ont ensuite lancé des pierres sur la police, qui a riposté par des tirs de gaz lacrymogène.

En octobre 2012, une première tentative de réouverture de la décharge de Guellala avait provoqué des violences dans lesquelles 49 policiers avaient été blessés.

Les difficultés liées au traitement des ordures sont récurrentes en Tunisie, où le ramassage s'est fait aléatoire depuis la révolution de 2011 et où le dépôt anarchique des déchets s'est généralisé face à l'inaction des autorités et aux grèves à répétition des éboueurs.

Selon le ministère de l'Intérieur, qui est censé avec d'autres coordonner le nettoyage des villes, la quantité de déchets a crû de 30% entre 2012 et 2013, tandis que plus de la moitié des équipements de ramassage d'ordures sont en panne.

kl/iba/fcc

PLUS:hp