NOUVELLES

Tour de France - Van Garderen-Talansky: la nouvelle vague US à terre

11/07/2014 12:32 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

Tejay Van Garderen et Andrew Talansky, deux des espoirs (25 ans) du cyclisme américain de l'après-Armstrong, ont chuté vendredi dans la 7e étape du Tour de France arrivant à Nancy.

Si Van Garderen a perdu près d'une minute, Talansky, victime de la chute la plus spectaculaire, a été classé dans le même temps que ses rivaux.

"TVG" s'est retrouvé à terre, à 16 kilomètres de l'arrivée après avoir touché apparemment la roue de l'un de ses coéquipiers. Il a emprunté le vélo de l'un d'eux, le Slovaque Peter Velits, et a chassé avec l'aide de plusieurs coureurs de sa formation BMC, sans parvenir à combler l'écart sur le groupe de tête lancé à vive allure.

"Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé: un écart devant, un freinage, un coureur qui a touché la roue derrière...", a déclaré après l'arrivée Van Garderen, 5e du Tour de France 2012 et seul chef de file de son équipe cette année.

Talansky, lui, a pris le risque de se mêler au sprint d'arrivée. Mal en a pris au vainqueur du récent Dauphiné: il est tombé lourdement, à près de 60 km/h, dans les 300 derniers mètres. Il a pu toutefois franchir la ligne et rejoindre le bus de son équipe Garmin.

"Il est fâché, très énervé", a déclaré le manager du groupe américain, Jonathan Vaughters. "Mais, physiquement, ça a l'air d'aller. Il a eu de la chance. Ce n'est pas l'idéal mais il ne devrait pas être trop affecté pour la suite".

jm/bvo

PLUS:hp