Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré vendredi qu'"aucune pression internationale" n'empêcherait son pays "de frapper les terroristes", alors qu'une offensive contre le Hamas à Gaza a fait plus de 100 morts en quatre jours.

"Aucune pression internationale ne nous empêchera de frapper les terroristes qui nous attaquent", a martelé M. Netanyahu lors d'une conférence de presse au ministère de la Défense à Tel-Aviv.

"J'ai eu une très bonne conversation avec le président (américain Barack) Obama et d'autres dirigeants, qui ont tous dit comprendre le besoin d'agir", a-t-il ajouté.

M. Obama a appelé jeudi M. Netanyahu pour lui dire sa crainte d'une escalade de l'affrontement entre Israël et le Hamas et proposer sa médiation en vue d'un cessez-le-feu.

"Les Etats-Unis restent prêts à faciliter une cessation des hostilités, y compris le retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012", a-t-il déclaré.

Israël a lancé dans la nuit de lundi à mardi une vaste offensive aérienne destinée à faire cesser les tirs de roquette depuis la bande de Gaza. Plus de 100 Palestiniens ont été tués, tandis que les tirs de roquettes se sont multipliés sur le sud mais aussi le centre d'Israël.

Aussi sur le HuffPost:

Loading Slideshow...

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?