NOUVELLES

L'Impact veut apprendre de ses erreurs et éviter le balayage face à Kansas City

11/07/2014 03:27 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal espère que les leçons des deux défaites à sens unique contre Kansas City, plus tôt cette saison, lui permettront d'éviter le balayage aux mains du Sporting.

Le onze montréalais a été blanchi deux fois par Kansas City plus tôt cette année — 4-0 à l'étranger le 19 avril, et 3-0 à domicile le 10 mai. Les deux équipes s'affronteront pour la troisième et dernière fois cette saison, samedi, au stade Saputo.

«Ces matchs-là ont été difficile à digérer, a déclaré l'attaquant Marco Di Vaio, qui n'a pas participé au revers de 3-0 en raison d'une blessure à la cuisse. Nous le savons, à moins de redoubler d'effort, nous allons encore perdre. Il faut s'améliorer, et nous avons la capacité de le faire. Nous aurons besoin d'un effort collectif pour vaincre cette équipe.»

À Sporting Park en avril, l'Impact (3-8-5) a accordé trois buts en deuxième demie, dont deux ont été marqués par Dom Dwyer, à l'occasion du revers le plus cinglant de l'équipe jusqu'ici cette année.

Au mois de mai, le club montréalais a dû jouer à 10 joueurs à partir de la 17e minute quand Collen Warner, qui a été échangé depuis au Toronto FC, a été expulsé pour avoir arrêté le ballon avec sa main devant le filet des siens. Dwyer a marqué sur le penalty, puis a ajouté un autre but en deuxième demie.

C'est après cette rencontre-là que Joey Saputo avait promis, sur Twitter, qu'il y aurait des changements.

Et on peut dire que le président de l'Impact a respecté sa parole. Depuis deux mois, l'Impact a échangé Warner en retour du milieu Issey Nakajima-Farran, a obtenu Mamadou Danso des Timbers de Portland, embauché le milieu espagnol Gorka Larrea, envoyé Jeb Brovsky au club d'expansion New York City FC, libéré Nelson Rivas et ajouté l'arrière gauche Krzysztof Krol.

Plus récemment, après avoir confirmé que Hernan Bernardello s'en allait jouer avec Cruz Azul au Mexique, l'Impact a embauché le milieu offensif Ignacio Piatti à titre de joueur désigné.

«Nous avons fait de bons changements et amené des joueurs de qualité, a résumé l'entraîneur Frank Klopas. Ç'a pris du temps pour que la chimie opère, mais nous sommes une équipe différente maintenant. Nous devons continuer à le montrer sur le terrain.»

«L'équipe est bien meilleure maintenant, a noté Di Vaio, qui n'a toujours inscrit aucun but contre KC en six matchs en carrière. Nous travaillons en équipe, nous sommes plus confiants. Nous avons commencé à travailler ensemble.»

Le onze montréalais a bien fait récemment, n'accordant notamment qu'un but à ses trois dernières rencontres. Le Sporting, lui, n'a subi qu'une seule défaite à ses six plus récentes sorties.

PLUS:pc