NOUVELLES

Le TSX clôture inchangé tandis que le dollar canadien perd des plumes

11/07/2014 05:31 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto n'a affiché qu'un léger gain vendredi, à la suite de la publication d'un rapport décevant sur le marché du travail canadien, qui a cédé 9400 emplois en juin.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 11,02 points et terminé la séance à 15 125,50 points, retenu par la faiblesse des titres du secteur de l'énergie. Les actions du secteur aurifère ont cependant bien progressé, malgré un déclin du cours du lingot d'or.

Les chiffres sur l'emploi, largement inférieurs aux attentes, ont aussi mis de la pression sur le dollar canadien, lequel s'est déprécié de 0,76 cent US à 93,16 cents US.

Statistique Canada a indiqué que les pertes d'emplois du mois dernier avaient fait grimper le taux de chômage d'un dixième de point à 7,1 pour cent — son plus haut niveau depuis décembre dernier. L'emploi à temps plein a augmenté de 33 500, ce qui a partiellement compensé la perte de 43 000 emplois à temps partiel. Les économistes misaient en moyenne sur la création de 24 000 emplois au mois de juin, pour faire suite aux 25 800 emplois créés en mai.

Entre-temps, les principaux marchés boursiers de Wall Street ont réalisé de faibles gains. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles s'est emparée de 28,74 points à 16 943,81 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 2,89 points à 1967,57 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 19,29 points à 4415,49 points.

Les marchés mondiaux avaient encaissé un coup jeudi, soumis à de nouvelles interrogations entourant la stabilité financière en Europe après qu'il eut été révélé que le groupe portugais Espirito Santo International, propriétaire de la plus grande banque du pays, aurait raté un paiement de dette cette semaine et aurait indiqué avoir détecté des irrégularités dans sa comptabilité. Ces nouvelles ont ravivé des souvenirs de la crise de la dette qui a secoué l'Europe ces quatre dernières années.

Mais vendredi, de hauts responsables portugais ont rejeté la spéculation entourant la stabilité financière de la banque, affirmant que celle-ci pouvait compter sur un coussin de 2,1 milliards d'euros en espèces, soit assez pour couvrir son exposition à d'autres sociétés du groupe Espirito Santo et continuer à respecter les exigences réglementaires.

Le cours du pétrole brut a plongé de 2,10 $ US à 100,83 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le prix du baril avait atteint le mois dernier un sommet de 10 mois à 107 $ US, dans un contexte où des groupes d'insurgés gagnaient du terrain en Irak.

Le prix du lingot d'or a quant à lui retraité vendredi de 1,80 $ US à 1337,40 $ US l'once à New York, tandis que le cours du cuivre est resté inchangé à 3,27 $ US la livre.

PLUS:pc