NOUVELLES

Japon: démission d'un élu de province rendu célèbre par ses pleurs hystériques

11/07/2014 07:29 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

Un élu d'une assemblée régionale du Japon, soupçonné de détournements de fonds et dont les excuses hystériques ponctuées de sanglots et de coups de poing sur la table ont fait le tour de la Toile, a quitté son poste, a-t-on appris vendredi de source officielle.

"Les partis politiques ont déposé une plainte à son encontre", a indiqué un responsable du Parlement régional qui a accepté sa démission vendredi.

Début juillet, Ryutaro Nonomura, 47 ans, élu depuis 2011 d'une circonscription de l'ouest du pays, était apparu en conférence de presse à Kobe, pour s'expliquer sur des voyages divers et de multiples séjours dans des établissements de bains (près de 2.000!), pour un montant d'environ 30.000 euros.

L'exercice, d'ordinaire empreint de solennité et de retenue au Japon, s'était transformé en un improbable show de trois heures, entre effusion de larmes et cris rauques de désespoir, devant une assistance partagée entre la stupeur et une envie de rire.

Depuis la diffusion de cette vidéo, qui a suscité une nuée de réactions jusque dans la classe politique nationale, le parlement régional a reçu quelque 4.000 doléances d'électeurs exigeant que M. Nonomura rembourse l'argent, selon des médias.

D'autant que des investigations plus fouillées ont révélé que le préjudice pourrait être plus important encore.

Sans doute ébranlé par sa nouvelle célébrité, l'intéressé préfère désormais garder le silence.

sps/anb/kap/fw

PLUS:hp