NOUVELLES

Crise de la BES: aucune raison pour l'Etat portugais d'intervenir (Premier ministre)

11/07/2014 05:23 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a écarté vendredi le scénario d'une intervention publique pour venir en aide à la banque BES, exposée aux graves difficultés financières du reste du groupe Espirito Santo.

"Il n'y a aucune raison pour que l'Etat intervienne dans une banque qui a des fonds propres solides et qui dispose d'une marge confortable pour faire face à toute éventualité, même la plus adverse", a déclaré devant la presse le chef du gouvernement de centre droit.

tsc/bh/ml

BANCO ESPIRITO SANTO

PLUS:hp