NOUVELLES

Chine: lourdes peines de prison pour 32 personnes au Xinjiang

11/07/2014 06:41 EDT | Actualisé 10/09/2014 05:12 EDT

La justice chinoise a condamné à de lourdes peines de prison 32 personnes accusées de "terrorisme" dans la région musulmane du Xinjiang, ont rapporté vendredi les médias d'Etat.

Ces sentences illustrent l'actuel durcissement de la répression conduite par les autorités communistes contre ceux qu'elles accusent d'islamisme et de séparatisme dans cet immense territoire, dont la première ethnie, les Ouïghours, est en bonne partie hostile à la tutelle de Pékin.

Trois condamnés se sont vu infliger une peine de réclusion criminelle à perpétuité, les 29 autres recevant des sentences de 4 à 15 ans de prison, a précisé l'agence Chine nouvelle en citant les autorités locales.

Les verdicts rendus jeudi émanent de divers tribunaux de cette région en bordure de l'Asie centrale et qui occupe un sixième du territoire chinois.

La Chine a connu ces derniers mois plusieurs attentats dans des lieux publics, imputés par les autorités à des Ouïghours, et qui ont amené Pékin à annoncer une vaste campagne de lutte antiterroriste.

Cette campagne s'est traduite par des dizaines d'interpellations, des condamnations de masse, des exhibitions publiques de "terroristes" et des exécutions suivant des procès expéditifs.

Cette politique risque d'exacerber les tensions, ont prévenu des experts indépendants, une bonne partie des Ouïghours affirmant déjà être entravés dans la pratique de leur religion et de leur culture.

kgo-seb/ml

PLUS:hp