NOUVELLES

Yves Hamelin à l'assaut d'un nouveau défi à l'Anneau olympique de Calgary

10/07/2014 01:06 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

CALGARY - Il a élevé l'équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste au rang de superpuissance mondiale. Maintenant Yves Hamelin va faire profiter de son expertise comme directeur des opérations de l'Anneau olympique de Calgary.

Le Canada a remporté huit médailles olympiques et 40 médailles aux Championnats du monde au cours des huit années qu'il a passées à la barre de l'équipe nationale de courte piste. À l'âge de 55 ans, le Québécois «passe à l'Ouest» afin de relever un nouveau défi. Il entre en fonction lundi.

Même s'il quitte Patinage de vitesse Canada (PVC) pour un nouvel employeur (la faculté de kinésiologie de l'Université de Calgary), il va continuer d'oeuvrer avec les meilleurs patineurs canadiens en raison de la place importante qu'occupe le patinage de vitesse à l'Anneau.

«Je ne quitte pas le patinage de vitesse, précise Hamelin en entrevue à La Presse Canadienne. Je change de rôle.

«Le leadership que je peux exercer en côtoyant l'équipe, jumelé à ma vision des choses et l'expérience que je possède en patinage de vitesse et dans le sport, tout ça me convient, continue-t-il. Je suis en bonne position pour chausser des souliers semblables.»

Son départ est un des changements qu'il y a eu chez Patinage de vitesse Canada à la suite des Jeux olympiques de Sotchi. L'entraîneur de courte piste Jon Cavar a entre autres été engagé par l'équipe américaine, le mois dernier.

L'organisme aurait souhaité retenir les services de Hamelin comme directeur de la haute-performance.

«Au moins, nous ne le perdons pas complètement, se réjouit le chef de direction de PVC, Ian Moss. Il est encore branché avec nous à l'Anneau et il procure une valeur ajoutée à notre programme de la haute-performance.»

Yves Hamelin ne sera pas directement responsable des athlètes de longue piste, mais il aura son mot à dire en ce qui a trait à leur environnement d'entraînement, en plus de voir à tout ce qui touche les programmes de développement en courte et en longue pistes à l'Anneau.

L'Anneau olympique est le joyau de l'héritage des Jeux olympiques d'hiver de Calgary en 1988. Il est accessible à tous les patineurs, que ce soit le débutant ou le médaillé olympique Denny Morrison. Hamelin devra gérer son budget d'opération annuel d'environ 7 millions$.

Le changement d'emploi d'Yves Hamelin a pris par surprise son célèbre fils Charles, quadruple médaillé olympique en patinage de vitesse courte piste.

«Je crois qu'il voulait faire d'autre chose, dit Charles. Il a longtemps été le principal dirigeant de notre équipe. Il a accompli de l'excellent travail, si on regarde d'où nous sommes partis à son arrivée et là où nous sommes rendus maintenant.»

Hamelin passait plus de temps à Calgary qu'on pouvait penser parce que sa compagne de vie depuis plusieurs années, Sylvie Tanguay, est une employée de l'Anneau olympique. Son fils Phil Riopel fait partie de l'équipe canadienne de développement de longue piste.

«Quand vous tentez d'obtenir un candidat de valeur qui est au sommet de son art, ce n'est souvent pas uniquement que le poste qui le convainc d'accepter, a soulevé Penny Werthner, doyenne de la faculté de kinésiologie. D'autres facteurs entrent en ligne de compte, c'est sûr.»

PLUS:pc