DIVERTISSEMENT

Les princesses de Disney nous rappellent que personne n'est à l'abri de la violence conjugale (PHOTOS)

10/07/2014 11:22 EDT | Actualisé 10/07/2014 11:22 EDT

«When did he stop treating you like a princess?» («Quand a-t-il cessé de te traiter comme une princesse?»)

Voilà le slogan que l'on peut voir sur les affiches de la campagne de sensibilisation contre la violence conjugale Happy Never After (Ils ne vécurent jamais heureux) élaborée par l’artiste Saint Hoax.

Semblable à sa première série d’affiches Princest Diaries, visant à sensibiliser à la problématique de l’abus sexuel par des membres de la famille, Happy Never After cherche à encourager les victimes de violence conjugale à dénoncer leurs agresseurs.

«Les princesses de Disney sont perçues comme des femmes idéales», a écrit Hoax dans un courriel au HuffPost. «Elles appartiennent à un monde de contes de fées où elles sont vouées au bonheur éternel. Mais qu’est-ce qui vient après le bonheur éternel?»

disney princess 1

C’est exactement ce qu’on veut représenter avec ces affiches troublantes. Elles montrent nos princesses de Disney préférées ecchymosées et ensanglantées, images particulièrement discordantes, puisqu’elles mettent en lien le lourd sujet de la violence conjugale et des personnages qui ont bercé l’enfance de nombreuses femmes.

Comme Hoax l’a expliqué au HuffPost: «En dépeignant des princesses Disney comme des victimes de violence conjugale, je mets de l’avant l’idée qu’aucune fille ou femme n’est à l’abri d’abus émotionnels, physiques ou sexuels». Les princesses de Disney représentent la quintessence même de la perfection féminine, mais la violence conjugale peut toucher n’importe quelle femme (ou homme) à n’importe quel moment, même Ariel, Jasmine, Cendrillon et Aurore.

disney princess 2

«En tant qu’artiste du Moyen-Orient, je ressens le besoin de parler des injustices et inégalités qui ont cours dans ma région», a expliqué Hoax.

Les oeuvres de Princest Diaries et de Happy Never After sont peut-être difficiles à regarder, mais c’est exactement l’effet que Hoax recherche. L’artiste décrit simplement le but de ses projets: «Les victimes d’abus ne sont pas seules, et il n’est jamais trop tard pour qu’elles se fassent entendre».

disney princess 4

disney princess 3

Visitez le site web de Saint Hoax pour découvrir ses autres œuvres.

INOLTRE SU HUFFPOST

Genderswapped Disney Princesses