NOUVELLES

Pilote arrêtée en Russie: la diplomatie ukrainienne oeuvre pour sa libération

10/07/2014 07:35 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Kiev fera tout son possible pour obtenir la libération de la pilote militaire Nadia Savtchenko arrêtée la veille en Russie, a déclaré jeudi le ministre des Affaires étrangères Pavlo Klimkine en comparant son cas à ceux des prisonniers de Guantanamo.

La Russie a annoncé mercredi l'arrestation de Mme Savtchenko accusée d'être responsable de la mort de deux journalistes russes tués en juin dans l'Est de l'Ukraine en proie à une insurrection armée prorusse.

Selon Moscou, elle serait entrée en Russie sans papiers d'identité, en se faisant passer pour une réfugiée fuyant les combats. Pour Kiev, la jeune femme aurait été capturée par les séparatistes dans la région de Lougansk et remise par ces derniers aux services spéciaux russes avant de se retrouver dans une prison de la ville russe de Voronej.

"Notre consul se trouve à Voronej depuis hier (mercredi). J'espère qu'il pourra voir Nadia aujourd'hui et pourra l'aider", a déclaré M. Klimkine au cours d'une conférence de presse.

"Elle s'est vu attribuer un avocat commis d'office mais nous ne lui faisons pas confiance. On lui cherche un avocat russe d'un bon niveau", a-t-il poursuivi.

"Nous ferons tout notre possible pour l'aider", a-t-il déclaré après que le président ukrainien eut qualifié mercredi d"inacceptable" un tel "transfert d'otages pris par les terroristes vers le territoire russe" en évoquant ce dossier avec le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.

En évoquant l'affaire de la pilote, M. Klimkine a cité le précédent de Guantanamo, centre de détention militaire américain à Cuba où sont détenues des personnes qualifiées de "combattants illégaux", capturées par l'armée américaine dans les opérations qu'elle mène à l'étranger (Afghanistan, Irak...).

"Ce qui se passe avec Nadia, le fait que notre citoyen se retrouve à l'étranger dépasse le cadre de la politique et de la morale", a-t-il déclaré.

Les autorités russes affirment que Nadia Savtchenko est impliquée dans la mort de journalistes russes Igor Korneliouk et Anton Volochine, tués en juin au cours d'une attaque près de Lougansk, l'un des bastions de l'insurrection séparatiste, l'accusant d'avoir transmis aux militaires ukrainiens les coordonnées de ces hommes.

os-neo/via/ml

PLUS:hp