NOUVELLES

L'or et l'argent bondissent à des plus hauts en près de quatre mois

10/07/2014 12:20 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

L'or et l'argent ont bondi jeudi à leur niveau le plus élevé depuis près de quatre mois, alors que les difficultés d'une importante banque portugaise faisaient resurgir les craintes sur la stabilité financière en zone euro.

Entre 09H00 et 09H35 GMT, l'or a bondi de près de 20 dollars pour atteindre un plus haut depuis le 19 mars dernier, à 1.344,90 dollars l'once, avant d'améliorer ce sommet vers 12H30 GMT en grimpant à 1.345,46 dollars l'once.

Considéré comme une alternative bon marché à l'or, l'argent a suivi le métal jaune dans sa lancée, grimpant jusqu'à 21,57 dollars l'once vers 10H20 GMT, son niveau le plus élevé depuis le 17 mars.

"Du fait des tensions au Proche-Orient et des inquiétudes sur le secteur bancaire européen, les investisseurs se sont reportés massivement sur l'or comme valeur refuge", a expliqué Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

"La hausse soudaine du prix de l'or a été provoquée avant tout par une vague d'achats d'actifs refuge, alors que les actifs à risques tels que les actions ou le pétrole ont fortement chuté ces derniers jours", a abondé Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com, pointant également des facteurs techniques de positionnement des investisseurs sur le marché en prévision de l'évolution future des cours.

Dans un contexte d'incertitudes, les investisseurs tendent à éviter les actifs les plus risqués et à privilégier les actifs jugés les plus sûrs, au premier rang desquels se situe l'or.

"L'objectif des investisseurs est de se couvrir contre de nouvelles mauvaises surprises, comme une forte escalade du conflit entre Israël et le Hamas ou de nouvelles difficultés dans certaines banques périphériques", a ajouté Christopher Dembik.

Les autorités boursières portugaises ont suspendu à la mi-journée le titre de Banco Espirito Santo (BES), dont le principal actionnaire est en proie à des difficultés financières, pour enrayer la descente aux enfers du titre de la première banque cotée du Portugal. Au moment de l'arrêt de la cotation, le titre plongeait de 17,24% à 0,50 euro.

Les déboires de la banque portugaise ont fait plonger la Bourse de Lisbonne jeudi et jetaient un coup de froid sur les marchés financiers des deux côtés de l'Atlantique, faisant resurgir les craintes sur la stabilité financière de la zone euro.

D'autre part, la situation s'est particulièrement tendue ces derniers jours au Proche-Orient, où Israël a lancé une offensive aérienne contre le Hamas dans la bande de Gaza, qui a fait plus de 70 morts au cours des trois derniers jours.

bur-jb/acd/

ESFG - ESPIRITO SANTO FINANCIAL GROUP

BANCO ESPIRITO SANTO

PLUS:hp