NOUVELLES

Les jihadistes de l'État islamique attaquent les Kurdes dans le nord de la Syrie

10/07/2014 03:20 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

BEYROUTH - Des extrémistes islamistes munis d'armes récemment saisies dans le nord de l'Irak ont intensifié leur offensive contre les zones kurdes dans le nord de la Syrie, dans leur tentative d'élargir le vaste territoire transfrontalier qu'ils contrôlent déjà, ont indiqué jeudi des militants de l'opposition.

Ces nouveaux affrontements sont survenus alors qu'une organisation de la société civile a annoncé que le bilan du conflit qui fait rage depuis trois ans en Syrie avait grimpé à 171 000 morts, comparativement à 160 000 morts à la mi-mai. Près de la moitié de ces victimes étaient des civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Des membres de l'État islamique — un groupe jihadiste — et des combattants kurdes s'affrontent depuis un an, mais les Kurdes étaient généralement les instigateurs des combats jusqu'au début du mois de juillet, quand l'équilibre du pouvoir a semblé changer de camp en faveur des extrémistes sunnites, en partie grâce aux nombreuses armes irakiennes qu'ils ont transportées en Syrie.

Les jihadistes de l'État islamique ont pris le contrôle de plusieurs villages kurdes et tué des dizaines de combattants dans la région cette semaine, d'après des militants de l'opposition.

Les combats se sont produits après que l'État islamique eut pris le contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak et proclamé un califat islamique dans la région transfrontalière que le groupe contrôle.

Un responsable kurde, Nawaf Khalil, a déclaré que des membres de l'État islamique tentaient de s'emparer d'une zone située près de la frontière turque, qui leur permettrait de relier leurs différentes positions dans l'est de la Syrie. Selon ce responsable et d'autres militants de l'opposition syrienne, les combats se concentrent dans la région de Kobani, aussi connue sous le nom d'Ayn Arab.

Mustafa Osso, un militant kurde établi en Turquie qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le nord de la Syrie, a indiqué que les Kurdes du monde entier avaient été appelés à se joindre à la lutte. Il a précisé que les jihadistes étaient armés d'obus de mortier et d'artillerie saisis en Irak au cours des dernières semaines.

Les Kurdes représentent la plus grande minorité ethnique de Syrie, où ils comptent pour plus de 10 pour cent de la population de 23 millions d'habitants. Ils vivent principalement dans la province d'Hassakeh, dans le nord-est du pays, entre les frontières de la Turquie et de l'Irak.

PLUS:pc