NOUVELLES

Les craintes d'inondations commencent à diminuer dans le sud du Manitoba

10/07/2014 06:50 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

WINNIPEG - Les craintes d'inondations commençaient à s'estomper dans une partie du sud du Manitoba, jeudi, au moment où le débit de la rivière Assiniboine commençait à diminuer près de Portage la Prairie.

Le ministre responsable des Mesures d'urgence, Steve Ashton, a souligné que les mesures prises par la province pour se préparer à la crue des eaux se sont révélées efficaces, six jours après que le Manitoba eut déclaré l'état d'urgence et demandé l'aide de l'armée.

Depuis vendredi, des centaines de milliers de sacs de sable ont été placés autour des résidences. Les digues et les berges ont été renforcées et surveillées avec de l'équipement à la fine pointe de la technologie. À travers la province, plus de 700 personnes ont évacué leur domicile, la grande majorité par mesure de précaution.

Au moment où la pointe de crue est arrivée près de Portage, pendant la nuit, les canaux de dérivation de l'Assiniboine et de Portage, qui font dévier l'eau vers le lac Manitoba, étaient presque à capacité. Les moyens de défense ont malgré tout tenu, à l'exception d'une petite fuite détectée et réparée près de l'Assiniboine. Les avis d'évacuation à Delta Beach, au nord de Portage la Prairie, ont été levés jeudi matin.

Le Manitoba est souvent victime d'inondations au printemps, alors que les eaux de fonte arrivent dans la province d'aussi loin que les Rocheuses. La différence, cette année, est que les inondations se sont produites en été en raison des fortes pluies que se sont abattues sur la Saskatchewan à la fin juin.

Les fortes pluies ont fait gonfler les rivières dans les régions rurales et inondé les terres agricoles dans le sud-ouest de la province. Elles ont également fait lever le niveau de la rivière Assiniboine.

Une deuxième pointe de crue est attendue à Brandon au cours de la fin de semaine.

PLUS:pc