NOUVELLES

L'Allemand Greipel remporte la 6e étape du Tour de France, Nibali reste en tête

10/07/2014 11:36 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

REIMS, France - Le spécialiste du sprint Andre Greipel a remporté une sixième étape disputée sous la pluie au Tour de France, jeudi, alors qu'une autre série de chutes a réduit le peloton de coureurs de soutien pour les cyclistes qui espèrent ravir le maillot jaune à Vincenzo Nibali.

Le champion allemand a récolté sa sixième victoire d'étape en carrière au Tour. Il a devancé le Norvégien Alexander Kristoff, deuxième, et le Français Samuel Dumoulin, troisième, au bout du parcours de 194 km entre Arras et Reims, dans la région de Champagne.

Greipel a surgi du peloton à 300 mètres de l'arrivée. Il a franchi la ligne d'arrivée en criant, les poings brandis. Il a eu la vie un peu plus facile parce que Marcel Kittel, un compatriote allemand qui a remporté trois étapes et dominé aux sprints de fin de course jusqu'ici, a été victime d'une crevaison juste avant la fin.

«J'avais de l'énergie aujourd'hui, je suis vraiment content, a commenté Greipel, le coureur de Lotto Belisol qui aura 32 ans mercredi prochain. Je ne regardais pas Kittle. Je n'ai pas besoin de me cacher. Je suis encore un des plus rapides du groupe.

«Il y avait beaucoup de pression sur nous, sur mes épaules, a-t-il dit de sa quête d'une victoire d'étape. C'est un grand soulagement pour nous.»

Le haut du classement général n'a pas changé, alors que la plupart des aspirants à la victoire pour la course de trois semaines ont franchi la ligne d'arrivée peu après le musclé Greipel. Celui-ci n'était pas une menace pour le titre et, comme bien des sprinteurs, il n'excelle pas dans les ascensions qui s'avèrent la clé pour une rentrée triomphale à Paris. Il est à 37 minutes et demie de Nibali.

Au général, Nibali a toujours une priorité de deux secondes sur son coéquipier Jakob Fuglsang. Le Slovaque Peter Sagan est troisième, à 44 secondes de la tête. Une journée après avoir perdu deux minutes et demie sur Nibali, Alberto Contador a eu un autre contretemps, jeudi, alors que son coéquipier chez Saxo-Tinkoff Jesus Hernandez a abandonné après une chute.

Chez les autres aspirants possibles, Richie Porte était à 1:54 en huitième place. L'Australien a hérité du poste de chef de file chez Sky après que le champion en titre Chris Froome, déjà blessé, eut abandonné le Tour mercredi.

Porte, lui aussi, a perdu un coéquipier. Il s'agit du vétéran espagnol Xabier Zandio, qui a été évacué en ambulance alors qu'on soupçonnait une fracture aux côtes et une grave blessure au dos. Celui-ci a été impliqué dans un accident impliquant plusieurs coureurs alors qu'il restait 79 km à franchir, selon le rapport médical de course. Dans le rapport, on retrouve une liste de 14 coureurs ayant subi différentes blessures découlant de «deux accidents importants».

«C'était une journée stressante — horrible, dans les faits, a commenté Porte. Les gars étaient autour de moi toute la journée et bien que nous ayions perdu Xabi Zandio dans l'accident, le reste d'entre nous sommes restés loin des problèmes et nous continuerons.»

L'Américain Andrew Talansky, qui a remporté le Critérium du Dauphiné le mois dernier, était neuvième à 2:05 de la tête. L'Espagnol Alejandro Valverde était 10e, à 2:11, et son compatriote Contador était 18e, à 2:37.

Nibali a déclaré que même si Froome n'est plus là, il a «encore peur de Contador» et il s'attend à ce que l'Espagnol et d'autres aspirants au maillot jaune attaquent lors des premières étapes en montagne, ce week-end.

«C'est vrai que tu peux perdre beaucoup d'énergie à défendre le maillot jaune, mais j'ai bien couru jusqu'ici, a déclaré Nibali au moyen d'un interprète. C'est un défi lourd à porter... mais avoir le maillot pourrait être un léger avantage lors des prochaines étapes. Nous y allons une journée à la fois.»

Une autre étape sur le plat suivra vendredi, mais il s'agira du deuxième tracé le plus long du Tour, soit 234,5 km entre Epernay et Nancy.

PLUS:pc