NOUVELLES

La Chine supprime la taxe à l'achat pour les véhicules électriques

10/07/2014 06:18 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

La Chine va exempter de taxe à l'achat les voitures électriques et autres types de véhicules à "énergies nouvelles", a annoncé le gouvernement, soucieux d'endiguer la pollution atmosphérique endémique dans les grandes métropoles du pays.

Les acquéreurs de véhicules à énergies alternatives --voitures complètement électriques, hybrides ou à pile à combustible-- seront exemptés de cette taxe à l'achat entre septembre 2014 et fin 2017, selon une déclaration gouvernementale.

Cette taxe correspond actuellement à 10% de la valeur nette du véhicule, selon des médias d'Etat. Les autorités ont précisé que l'exemption concernait aussi bien les voitures importées que celles produites en Chine, et qu'un catalogue des modèles éligibles serait bientôt établi.

Les autorités chinoises essaient de doper les ventes de véhicules électriques et hybrides, espérant contribuer ainsi à enrayer une pollution de plus en plus critique et diminuer la dépendance du pays à d'onéreuses importations de brut.

Mais les prix élevés des modèles et le manque criant d'infrastructures, tout comme la réticence des acheteurs chinois --qui plébiscitent les 4x4 urbains traditionnels-- constituent autant d'obstacles.

Actuellement, seuls 70.000 voitures électriques et hybrides roulent sur les routes chinoises, selon les médias d'Etat ; Pékin s'est néanmoins fixé un ambitieux objectif d'atteindre les 5 millions de véhicules de ce type en circulation d'ici à 2020.

Le gouvernement central offre par ailleurs des subventions directes aux acheteurs de voitures électriques (fixées l'an dernier entre 4.190 et 7.200 euros), et des initiatives des gouvernements locaux peuvent encore faire baisser davantage les prix à l'achat.

Des constructeurs étrangers --dont récemment le français Renault, allié au chinois Dongfeng-- ont fait part de leur intention de développer en Chine des véhicules électriques, jugeant le marché prometteur en dépit de ventes aujourd'hui confidentielles.

Tesla, fabricant américain de véhicules électriques, a mené ces derniers mois une agressive campagne publicitaire en Chine, en vue d'inciter de riches acheteurs à choisir ses luxueux modèles importés, mais de l'avis des experts, il devrait rester cantonné à un marché de niche.

bxs-jug/ros

PLUS:hp