NOUVELLES

Grand Prix d'Allemagne - Marquez de retour sur le Sachsenring avec un tout autre statut

10/07/2014 10:29 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

L'Espagnol Marc Marquez (Honda), qui avait pris la tête du championnat MotoGP en 2013 en remportant le GP d'Allemagne, est cette saison le grandissime favori de la course programmée dimanche sur le Sachsenring, après huit victoires en autant de Grands Prix.

En 2013, le pilote de 21 ans s'était imposé presque par effraction sur ce circuit, profitant du forfait de ses deux principaux rivaux, les Espagnols Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo.

Signant la deuxième victoire de sa carrière en MotoGP, il leur avait alors ravi la tête du classement pour devenir ensuite champion du monde, au terme de sa première saison dans la catégorie reine.

Cette saison, Marquez est devenu "l'homme à battre" de la catégorie, remportant les huit Grands Prix déjà courus, et repoussant ses premiers poursuivants, Pedrosa et l'Italien Valentino Rossi, à 72 points (soit trois victoires) au classement général.

Qui pour lui contester une neuvième victoire ? A priori, pas de raison que la série s'arrête en Allemagne: le circuit de 3,671 kilomètres, qui offre 10 virages à gauche et seulement trois à droite, réussit à Marquez.

Une nouvelle victoire dimanche serait en effet sa cinquième d'affilée sur le Sachsenring après ses triomphes en 125cc (2010) et Moto2 (2011 et 2012).

Mais son compatriote et coéquipier Dani Pedrosa peut lui aussi faire valoir son palmarès. En 2010, 2011 et 2012, les trois dernières fois où il a été aligné en course en Allemagne, il s'est imposé. Et sa chute lors des essais libres l'an dernier lui a sans doute aiguisé l'appétit.

Et puis tout souverain qu'il est, Marc Marquez n'est pas infaillible. Il en a fait la preuve à Assen, concédant une "petite erreur" après un tout droit qui lui a fait accuser jusqu'à 4 secondes de retard sur la tête de course. En Catalogne déjà, il avait abandonné la pole position à Pedrosa pour la première fois de la saison.

Cette série de victoires pourrait enfin faire peser un poids psychologique de plus en plus lourd sur les épaules du jeune pilote. L'an dernier, il "ne (s)'attendait pas à de tels résultats pour (ses) débuts en MotoGP". Cette année, c'est lui que tout le monde attend.

En Moto 2, l'Espagnol Esteve Rabat, seulement huitième à Assen, devra tenter de faire mieux en Allemagne pour empêcher que son équipier Mika Kallio ne se rapproche encore de la tête du classement général. Rabat ne compte plus que 26 points d'avance sur le Finlandais.

En Moto 3, l'Espagnol Alex Rins, quatrième au général et deuxième lors du précédent Grand Prix à Assen, devra batailler pour signer une deuxième victoire d'affilée en Allemagne. Il aura pour principaux rivaux l'actuel leader du général, l'Australien Jack Miller, ainsi qu'un certain Alex Marquez, frère de Marc et vainqueur à Assen.

cda/ig

PLUS:hp