NOUVELLES

Fêtes de Pampelune : deux coureurs blessés par des coups de corne

10/07/2014 12:27 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

Deux coureurs ont reçu des coups de corne d'un taureau de combat jeudi et six autres ont été hospitalisés pour des contusions, pendant la quatrième journées des fêtes de la San Fermin à Pampelune, dans le nord de l'Espagne.

Dès le début de la course, l'un des taureaux s'est détaché du troupeau, composé de six taureaux et de six boeufs, se précipitant dans les rues étroites où se trouvaient de nombreux coureurs portant le traditionnel foulard rouge sur un maillot blanc.

L'imposant animal a projeté en l'air un coureur, avant de heurter un groupe de coureurs qui avaient chuté et s'étaient réfugiés sur le bas-côté pour tenter de lui échapper.

Deux hommes, âgés de 34 et 46 ans, originaires de la Navarre dont Pampelune est la capitale, ont reçu l'un des coups de corne à la cuisse gauche et l'autre à la cuisse droite. Six autres personnes ont été transportées à l'hôpital pour des contusions, ont indiqué les organisateurs.

Les taureaux de combat ont dévalé en deux minutes et 30 secondes le parcours de 848,6 mètres qui mène jusqu'aux arènes où ils sont le plus souvent mis à mort au cours des corridas de la journée.

"Cette course a été si rapide que je n'ai quasiment pas eu le temps de réaliser", a déclaré David Rubio Blazquez, un ouvrier de 33 ans de Villareal (est de l'Espagne), qui participe depuis sept ans à ces "encierros".

"Le pire, ce sont les autres. Ils te poussent. Ils t'agrippent. Ils sont presque plus dangereux que les taureaux", témoignait de son côté Luis Meldero, un agent d'assurance de 27 ans, qui habite près de Madrid.

Le dangereux rituel, qui a causé la mort de 15 personnes depuis 1911, dont la dernière, un Espagnol de 27 ans en 2009, se répétera tous les matins jusqu'au 14 juillet.

Le festival de San Fermin attire des centaines de milliers de personnes du monde entier à Pampelune, une ville d'environ 300.000 habitants, mais ses corridas sont condamnées par les associations de protection des animaux.

Il a été rendu célèbre dans le monde entier au début du XXè siècle sous la plume d'Ernest Hemingway, l'écrivain et journaliste américain qui en fera la toile de fond de son roman "Le soleil se lève aussi", publié en 1926.

ds/ib/sym

PLUS:hp