NOUVELLES

Espionnage: Doha confirme l'arrestation de deux Qataris aux Emirats

10/07/2014 02:31 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a confirmé l'arrestation aux Emirats arabes unis de deux Qataris, présentés comme des "espions" par la presse émiratie, sur fond de tension entre les deux pays arabes du Golfe.

Hamad Ali al-Hammadi et Youssef Abdel Samad al-Molla ont été arrêtés le 27 juin à Gueifait, poste frontière entre les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite, a indiqué tard mercredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Doha.

Leur arrestation a été signalée par leurs familles, a précisé le porte-parole, ajoutant que l'ambassadeur du Qatar à Abou Dhabi avait été chargé de s'enquérir de leur sort.

Les autorités des Emirats arabes unis n'ont pas officiellement informé Doha de l'arrestation des deux Qataris, a-t-il encore dit.

Mercredi, le quotidien émirati Al-Khaleej a fait état, en citant une source locale non identifiée, de l'arrestation d'"espions" du Qatar.

Le 5 mars, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn avaient rappelé leurs ambassadeurs à Doha --une démarche sans précédent-- accusant le Qatar de s'ingérer dans leurs affaires et de déstabiliser la région, en raison de son soutien à la mouvance islamiste.

Le Qatar était notamment accusé par ses voisins de soutenir dans les autres pays du Golfe les islamistes proches des Frères musulmans, dont des dizaines ont été condamnés à la prison aux Emirats arabes unis, et de servir de refuge aux islamistes d'autres pays arabes.

Doha est également considéré comme l'un des principaux bailleurs de fonds des Frères musulmans en Egypte et des groupes proches de cette confrérie dans les pays du Printemps arabe, alors que l'Arabie saoudite et le reste des monarchies du Golfe soutiennent les militaires égyptiens qui ont renversé le président islamiste issu de la confrérie, Mohamed Morsi.

bur-mh/cbo

PLUS:hp