NOUVELLES

Des voyagistes allemands annulent leurs circuits en Israël jusqu'à fin juillet

10/07/2014 08:45 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

TUI Allemagne, le plus grand voyagiste de ce pays, et son concurrent DER Touristik ont annoncé jeudi l'annulation de tous leurs circuits en Israël jusqu'à fin juillet en réaction au regain de tensions au Proche-Orient.

"TUI Allemagne répond à la situation actuelle en Israël et annule tous les circuits dans ce pays jusqu'au 31 juillet inclus", a déclaré dans un communiqué cette filiale du géant européen du tourisme TUI.

Les autres personnes ayant réservé auprès d'elle sur cette période un forfait ou un hôtel en Israël sont appelées à reconsidérer leur voyage, qui pourra donner lieu à un échange, a ajouté TUI Allemagne.

Le voyagiste organise à partir d'Allemagne des voyages à l'étranger sous les marques TUI, Airtours et 1-2-Fly.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole n'était pas en mesure de fournir le nombre des voyageurs concernés par l'annulation des circuits et un remboursement par la compagnie.

TUI Allemagne a également indiqué ne plus prendre de réservations pour des séjours en Israël jusqu'au 31 juillet.

Le concurrent allemand DER Touristik a aussi décidé d'annuler jusqu'à fin juillet tous ses circuits en Israël organisés par ses voyagistes Dertour, Meier's Weltreisen et ADAC Reisen.

"Pour tous les autres voyages en Israël, comme par exemple les séjours dans des villes, à Tel Aviv et Jérusalem, dans des stations balnéaires et les excursions, avec un départ allant jusqu'au 31 juillet, ces trois organisations offrent la possibilité de décaler ou d'annuler sa réservation sans frais et demandent à leurs clients de reconsidérer leurs projets de voyage", a indiqué une porte-parole de DER Touristik dans un message écrit. Pour la période du 1er au 15 août, il est possible de modifier gratuitement une réservation.

Israël et la bande de Gaza sont entrés il y a quelques jours dans un nouveau cycle de violences, déclenché par le rapt, le 12 juin, puis le meurtre, de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribué par Israël au Hamas, suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par de jeunes extrémistes juifs.

esp-maj/aro/bds

PLUS:hp