NOUVELLES

Commission Charbonneau: Un mémoire des vérificateurs généraux municipaux déplore des difficultés

10/07/2014 07:29 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT
Shutterstock

MONTRÉAL - Un mémoire soumis jeudi à la Commission Charbonneau par l'Association des vérificateurs généraux municipaux du Québec (AVGMQ) déplore l'existence de difficultés qui les empêchent d'accomplir pleinement leur mission.

Le mémoire de 29 pages suggère notamment qu'avant de mettre en place d’autres institutions de contrôle, il faudrait consolider davantage la vérification législative dans les villes et lui donner les moyens suffisants pour améliorer la gestion des fonds publics.

Par exemple, le mémoire propose que le vérificateur général municipal ait les ressources financières suffisantes pour exercer une surveillance de la composition de l’appel d’offres jusqu’au terme de l’exécution des contrats.

En matière de gouvernance, l'Association a noté l'existence de plusieurs faiblesses dans l’information transmise aux élus pour qu’ils puissent prendre des décisions éclairées. Elle souligne aussi l’absence d’un mécanisme impartial de traitement des plaintes des soumissionnaires.

Le texte offre par ailleurs des suggestions pour réduire les possibilités de corruption et de collusion.

L’Association des vérificateurs généraux municipaux est présidée par Jacques Bergeron, vérificateur général de la Ville de Montréal. Le mémoire a été préparé et soumis à la demande de la présidente de la Commission, France Charbonneau.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref