NOUVELLES

Cogeco Cable a vu ses profits chuter à 35,5 millions $ au troisième trimestre

10/07/2014 08:54 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

TORONTO - Cogeco Câble (TSX:CCA) a abandonné un projet de solution de télévision par protocole internet (IPTV) n'ayant pas répondu aux attentes, ce qui a entraîné une perte de valeur de 32,2 millions $ à son plus récent trimestre et mené à la décision d'offrir le service TiVo à ses abonnés au Québec et en Ontario.

La société montréalaise a indiqué jeudi que sa filiale américaine Atlantic Broadband avait eu une bonne expérience avec TiVo, qui permet aux téléspectateurs de visionner du contenu sur tous leurs écrans, tant à la maison qu'à l'extérieur de chez eux.

Une stratégie similaire a été adoptée par d'autres entreprises de câblodistribution et de téléphonie avec des services qui atteignent téléviseurs, ordinateurs, téléphones intelligents, tablettes électroniques et autres appareils mobiles via une connexion internet sans fil.

Le président et chef de la direction de Cogeco Câble, Louis Audet, a expliqué jeudi à des analystes que l'entreprise s'était consacrée pendant des années à une prometteuse technologie IPTV pour le système de câblodistribution, mais qu'elle était parvenue à la conclusion que le projet était trop complexe.

«Bien sûr, nous étions au courant du succès que connaît Atlantic Broadband sur le marché avec le produit TiVo. Il a donc été relativement facile de réorienter notre stratégie et d'y aller avec TiVo», a déclaré M. Audet.

«Voilà un produit supérieur qui est utilisé chez Virgin au Royaume-Uni, chez ONO en Espagne, chez Com Hem en Suède, un produit qui est utilisé par au moins une demi-douzaine d'exploitants de taille moyenne aux États-Unis, incluant Atlantic Broadband», a-t-il ajouté.

Cogeco a fait l'acquisition d'Atlantic Broadband l'an dernier.

M. Audet a indiqué que Cogeco commencerait à proposer TiVo à ses abonnés canadiens d'ici février.

Par ailleurs, Cogeco Câble a vu son bénéfice net chuter à 35,5 millions $, ou 72 cents par action, au troisième trimestre, en grande partie à cause de la perte de valeur imputée au projet de solution de télévision par protocole internet. Ce résultat est inférieur au bénéfice net de 48,1 millions $, ou 98 cents par action, réalisé lors de la période équivalente il y a un an.

Les revenus de l'entreprise se sont élevés à 496,4 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 mai, en hausse par rapport à ceux de 464,4 millions $ du même trimestre un an auparavant.

De son côté, Cogeco (TSX:CGO), société mère de Cogeco Câble, a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net de 35,6 millions $, ou 69 cents par action, en baisse comparativement au bénéfice net de 50 millions $, ou 1,03 $ par action, de la même période un an plus tôt. Ses revenus, principalement tirés de sa filiale de câblodistribution, ont été de 536 millions $, contre 504,4 millions $ au troisième trimestre de 2013.

Les actions de Cogeco Câble ont terminé la séance de jeudi à 58,75 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 44 cents par rapport à leur précédent cours de fermeture. Celles de Cogeco ont clôturé en recul de 57 cents, à 53,90 $.

PLUS:pc