NOUVELLES

Au "Fun Time Beach" de Gaza, des fans de foot tués par un raid israélien

10/07/2014 12:27 EDT | Actualisé 09/09/2014 05:12 EDT

C'était censé être une "soirée foot" à Gaza, des dizaines de personnes regardaient dans un café sur la plage la demi-finale du Mondial opposant l'Argentine aux Pays-Bas, lorsqu'un raid de l'armée israélienne a dévasté le "Fun Time Beach", faisant neuf morts.

Pour ces téléspectateurs, il s'agissait de s'offrir un rare moment de détente, alors que la bande de Gaza faisait l'objet depuis deux jours de centaines de raids israéliens en riposte à des attaques de roquettes lancées depuis ce territoire contre l'Etat hébreu.

Plus de 80 personnes ont été tuées dans ces raids, dont plus de 30 jeudi, notamment à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Tout ce qu'il reste de ce café populaire de bord de mer, où des dizaines de personnes avaient rompu le jeûne du ramadan mercredi soir avant de commencer à regarder le match, est un grand cratère et des monticules de sable.

Seule l'enseigne multicolore du café est encore debout, alors que les toiles qui avaient été placées pour protéger du vent sont à terre, en lambeaux.

L'explosion du missile a projeté les neuf morts et les 25 blessés sur la plage, faisant un trou profond.

"C'était une soirée normale", explique Wael Soboh, un policier local employé par l'Autorité palestinienne.

"Les garçons ont pris leur repas de rupture du jeûne ici, et ont ensuite commencé à regarder le match. Ce n'était pas une zone militaire", poursuit-il.

Huit personnes, tous des habitants de la ville proche de Khan Younès, ont été tués sur le coup, selon des sources médicales.

- 'Les Juifs ont gagné 9-0' -

Jeudi matin, des bulldozers étaient en train de chercher dans le sable la neuvième personne.

Plus tard, le porte-parole des services d'urgences de Gaza, Ashraf al-Qodra, a indiqué qu'un corps avait été trouvé, portant le total de l'attaque à neuf morts.

Selon des habitants, la plupart des victimes avaient une vingtaine d'années. Parmi elles, trois membres d'une même famille, Ahmed, Suleimane et Moussa Astal.

"Il y a eu une coupure d'électricité à Khan Younès, donc beaucoup de gens sont venus ici où il y avait un générateur et un écran", indique Mohammed al-Aqad, qui était au café au moment de l'explosion mais qui n'a pas été blessé.

Les victimes étaient toutes des fans de football, selon lui.

A la question de savoir quelle équipe les jeunes supportaient à la Coupe du Monde, une personne interrogée a répondu: "L'Argentine, bien sûr!".

"Non, c'est l'Allemagne", a répliqué un autre.

Après un 0-0 au terme des 90 mn de jeu et des prolongations, les Argentins et les Néerlandais ont dû se départager aux tirs au but, épreuve qu'ont remportée les Argentins.

"Et le résultat du match ici ? Les Juifs ont gagné 9-0", a lancé, dans un trait d'humour noir, Ahmed al-Aqad.

jad/hmw/sah/bpz/vl/emb

PLUS:hp