NOUVELLES

Six personnes tuées par une arme à feu dans une maison en banlieue de Houston

09/07/2014 10:24 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

SPRING, États-Unis - Six personnes, dont quatre enfants, ont été tuées par un suspect armé d'une arme à feu dans une ville tranquille du Texas, ont indiqué les autorités locales, mercredi.

La tuerie est survenue dans une maison de Spring, une ville située dans la banlieue nord de Houston. Une dispute familiale causée par une rupture pourrait être à l'origine de la tragédie, a déclaré Mark Herman, de la police locale.

Le principal suspect s'est rendu aux autorités après avoir été cerné par les policiers pendant près de trois heures.

Un autre porte-parole policier a ajouté qu'une adolescente de 15 ans a également été blessée au cours de la tuerie. L'identité des victimes n'a pas été dévoilée.

Selon un communiqué du bureau du shériff du comté de Harris, des policiers du district se sont dirigés vers la maison où s'est déroulée la tragédie vers 18 h. Ils y ont découvert le cadavre de deux adultes et de trois enfants. Un quatrième enfant est mort à l'hôpital.

L'adolescente blessée a pu identifier le présumé tueur et pointer la direction dans laquelle il s'était enfui. Les policiers ont cerné le suspect dans un cul-de-sac situé à environ cinq kilomètres des lieux de la tuerie.

Une vingtaine d'autos de la police ont poursuivi le suspect jusqu'au bout de l'impasse vers 19 h. L'homme est demeuré enfermé dans son véhicule pendant plusieurs heures. A la tombée de la nuit, deux camions blindés ont été amenés pour bloquer l'auto. Des négociations ont alors commencé entre les policiers et l'individu. Après trois heures de discussions, l'homme est sorti de son véhicule, a levé les mains en l'air avant de s'agenouiller tandis que les agents le plaçaient en état d'arrestation.

Selon le sergent Thomas Gilliland, le suspect serait âgé d'une trentaine d'années, portait une barbe et «faisait preuve d'un calme olympien», ajoutant que pendant le siège, il est demeuré assis dans son auto tout en fixant les policiers.

PLUS:pc