NOUVELLES

Mondial-2014 - Tops et flops Argentine: Romero le héros, Messi absent

09/07/2014 07:05 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

Sergio Romero, héros de la séance des tirs au but contre les Pays-Bas, a fait oublier un Lionel Messi étrangement absent dans cette demi-finale côté argentin.

TOPS

. Romero rime avec héros

Ce Mondial aura décidément été une histoire de gardien. Romero n'est que remplaçant avec Monaco. Mais il a réalisé un tournoi sans faute et est même devenu le héros d'un pays de plus de 40 millions d'habitants qui rêve d'une troisième Coupe du monde. Lors de la séance de tirs au but, il arrête les tentatives de Vlaar et, excusez du peu, de Sneijder. C'est lui qui envoie l'Argentine défier l'Allemagne dimanche au Maracana.

. Mascherano, l'homme aux trois poumons

Il sait tout faire. Il a été une rampe de lancement au milieu de terrain, trouvant facilement Lavezzi. Comme à son habitude, le joueur du Barça a parfaitement géré la récupération du ballon à son poste de sentinelle devant la défense. A la 28e minute, un choc tête contre tête lui a valu de sortir brièvement pour reprendre ses esprits, mais il en a vu d'autres. Il tacle enfin de façon magistrale devant Robben dans le temps réglementaire et repousse encore une balle dangereuse de la tête sur le corner suivant. Quel match !

. Garay s'est surpassé

Le joueur de Benfica incarne parfaitement le dépassement de fonction que les entraîneurs adorent. Le défenseur central n'hésite pas à monter pour servir de milieu relayeur, voire prêter un coup de main -ou un coup de tête- en attaque. Il a d'ailleurs pris un coup de tibia de Vlaar à la 24e minute quand il a voulu reprendre une balle du crâne en plongeant. Il a réussi son tir au but. Image amusante, on l'a vu frapper un ballon alors qu'il tenait une de ses chaussures à la main, l'arbitre lui demandant ensuite de la remettre.

FLOPS

. Messi, absent

Heureusement qu'il réussit son tir au but. Car sinon, pour le reste du match, quelle déception ! Mis à part un beau débordement à la 116e minute, il s'est rarement montré. Le quadruple Ballon d'Or a été chercher des ballons très bas au milieu de terrain. On l'a beaucoup vu dans le rond central. "La Pulga" s'est signalée par un joli coup franc bien capté par Cillessen (15e). Et par un coup franc complètement raté ensuite (73e). Entre les deux, pas grand chose...

Contrairement à la Suisse et à la Belgique, adversaires en 8e et en quart de finale, les Pays-Bas n'avaient pas mis trois joueurs sur lui. Trop dangereux, car cela libère des espaces pour d'autres. Louis van Gaal avait affecté à cette mission le seul Martins Hindi. Quand le joueur du Barça lui a aussi donné trop de soucis, c'est ensuite Clasie qui s'est chargé de lui, assez facilement. Espérons qu'il se réveillera en finale.

. Higuain, un match à oublier

Il rate une tête alors que Lavezzi lui avait adressé un centre parfait. Plus grave, il s'est longtemps fait promener au milieu de terrain par Sneijder et Janmaat. Et quand il a cru marquer... son ballon a fini sa course dans le petit filet extérieur et il était hors-jeu, selon l'arbitre de touche, car sur le ralenti montré par les services de la Fifa, il ne semblait pas l'être (75e). Le joueur de Naples a été sorti à la 81e minute. Un match à oublier.

. Rojo a souffert

Le latéral avait un sérieux client à gérer dans son couloir avec Robben. Et on peut dire que le joueur du Sporting a souffert face au divin chauve néerlandais. Ses problèmes en défense se sont également retrouvés quand il est monté pour tenter d'apporter le surnombre. Il a ainsi complètement manqué son centre sur un bon ballon transmis par Messi (45e). Il a tenté une frappe du gauche de loin, en vain (83e). A son crédit, un bon dégagement de la tête deux minutes plus tard. Il faudra faire mieux face à l'Allemagne.

pgr/jta

PLUS:hp