NOUVELLES

Les Brics prêts à signer au Brésil la création de leur banque de développement (Russie)

09/07/2014 03:58 EDT | Actualisé 07/09/2014 05:12 EDT

Les pays émergents des Brics (Brésil, Russie, Chine et Afrique du Sud) sont prêts à signer la création de leur banque de développement lors de leur sommet la semaine prochaine au Brésil, a annoncé mercredi le ministre russe des Finances.

La "Nouvelle banque de développement" sera dotée au départ de 10 milliards de dollars et sa force de frappe pourra être portée au maximum à 100 milliards de dollars, a précisé Anton Silouanov, cité par les agences russes. Elle sera basée à Shanghai ou New Delhi.

En 2013, le groupement des Brics avait dévoilé son projet de créer une banque de développement et un fonds monétaire concurrents des institutions de Bretton Woods (Banque mondiale et Fonds monétaire international), où ils s'estiment trop peu représentés. Ses membres n'étaient cependant pas parvenus à se mettre d'accord sur la répartition du capital.

Ils se retrouvent de nouveau les 15 et 16 juillet au Brésil.

"Lors du sommet, nous devons décider de la création d'une banque et d'un fonds de devises", a expliqué M. Silouanov.

Concernant la banque, "nous nous sommes mis d'accord sur le fait que le capital sera apporté d'ici à sept ans. La part de la Russie sera de deux milliards de dollars: le capital se répartit de manière proportionnelle entre les participants", a-t-il ajouté.

Le ministre russe a indiqué que la banque, spécialisée dans les travaux d'infrastructure, serait ouverte à d'autres pays membres de l'ONU mais que la part des cinq pays des BRICS devrait rester supérieure à 55%.

Concernant le fonds de devises, un "accord cadre" non contraignant doit être signé au Brésil, a-t-il précisé.

Cette réserve, censée protéger les économies de ces pays des fluctuations des marchés, doit être dotée de 100 milliards de dollars: 41 milliards apportés par la Chine, 18 milliards par l'Inde, le Brésil et la Russie et 5 milliards par l'Afrique du Sud.

gmo/lgo/ggy

PLUS:hp