NOUVELLES

Le nombre de civils afghans tués a crû de 17%, affirme l'ONU

09/07/2014 08:16 EDT | Actualisé 08/09/2014 05:12 EDT

KABOUL - Le nombre de civils afghans, incluant des enfants, tués dans les violences a crû de près de 17 pour cent dans la première moitié de l'année, comparativement à la même période en 2013, alors que les combats sévissent plus près des maisons dans des secteurs peuplés, a affirmé mercredi l'Organisation des Nations unies.

Les talibans et d'autres groupes accentuent leurs attaques contre les forces de sécurité afghanes dans le combat pour le contrôle de routes clés et de secteurs à l'approche du retrait prévu des forces alliées et des États-Unis d'ici la fin de l'année.

Dans l'une de ces attaques, tôt mercredi, contre la base du gouverneur dans la ville du sud de Kandahar, six personnes ont été tuées, dont deux policiers, lorsque 11 insurgés portant des vestes d'explosifs ont tenté de prendre le contrôle des lieux. Les 11 assaillants ont été tués par les forces de sécurité et la police, a affirmé un porte-parole du gouverneur.

Les Afghans ont souvent été pris dans les violences embrasant leur pays, mais le rapport bisannuel de 85 pages des Nations unies indique que jusqu'à maintenant cette année, les affrontements, les tirs de roquettes et de mortiers ont tué davantage de civils que les bombes en bordure de route et les attaques suicide, un portrait différent des dernières années.

Le rapport attribue ce virage à la fermeture et le transfert aux forces de sécurité afghanes de plus de 86 bases appartenant à la coalition menée par les États-Unis, de même qu'à l'augmentation dans les attaques contre un nombre croissant de points de contrôle afghans près des marchés et des voies publiques.

Globalement, 1564 civils ont été tués entre janvier et juin, comparativement à 1342 dans les six premiers mois de 2013, indique l'ONU.

PLUS:pc